RE: Phrase complexe

Bonjour.
J’avais des questions concernant les phrases complexes. Dans la phrase « Mon Dieu, mon cousin, que votre lettre est raisonnable , et que je suis impertinente de vous attaquer toujours ! »
1. Lorsque une conjonction de coordination suit une virgule : est-ce que les deux propositions sont juxtaposées ? ou coordonnées ?
2. Je n’ai pas d’exemples, mais si une subordonnée est précédée d’un signe de ponctuation ou conjonction de coordination, qu’en est-il ?
3. « Mon Dieu, mon cousin » : devons-nous la rattacher à la proposition « que votre lettre est raisonnable » ou « que je suis impertinente… »

Merci !

BJORKMANIAK Débutant Demandé le 28 décembre 2021 dans Question de langue
4 Réponses

Mon Dieu, mon cousin, que votre lettre est raisonnable , et que je suis impertinente de vous attaquer toujours !
Mon Dieu, mon cousin, que votre lettre est raisonnable , proposition indépendante
et que je suis impertinente de vous attaquer toujours ! proposition indépendante coordonnée  à la précédente.

En effet nous n’avons pas ici de subordonnées. « Que » est un adverbe exclamatif et non une conjonction de subordination. Il peut être remplacé par « comme » ou « combien ».
—–

Pour répondre plus généralement à votre question : une proposition subordonnée peut très bien être aussi juxtaposée ou coordonnée à la précédente.
Exemples :
Je me souviens avec plaisir que nous nous sommes déjà rencontrés et que nous nous étions bien entendus.
Il reviendra nous voir quand il sera en vacances et s’il le peut.
Je reste chez moi parce qu’il fait froid, que je suis fatiguée et pour qu’on ne me voie pas.

Tara Grand maître Répondu le 28 décembre 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.