RE: passé simple ou imparfait ?

Bonjour,

Dans une dictée d’un texte d’André Maurois (Retour à la maison), il écrit : « De là partait l’allée que j’avais si souvent suivie. Sous les arbres, j’admirai le tapis aux couleurs douces que formaient les pervenches, les primevères et les anémones.

Si le passé simple est utilisé pour des actions successives, de premier plan, achevées, pourquoi est-ce que j’admirai » est au passé simple et non pas à l’imparfait, temps du récit qui fait avancer l’action ?

Merci pour vos lumières !

law Érudit Demandé le 16 avril 2021 dans Général
3 Réponses

C’est justement le choix de l’auteur. il veut présenter le fait -ici le fait d’admirer- comme global et non pas en cours d’accomplissement. Il aurait pu effectivement choisir un autre aspect au verbe, utiliser l’imparfait et donc ce qu’on appelle l’aspect sécant (on est dans le déroulement).
Ce n’est pas ici une question de premier ou second plan.

Tara Grand maître Répondu le 16 avril 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.