RE: Nature grammaticale proposition conjonctive, COI ?

Bonjour à tous,

Je n’arrive pas à identifier la nature grammaticale de cette proposition conjonctive:

Cela me fera plaisir que tu viennes

Il s’agit ici d’un COI, est ce bien cela ?

Merci beaucoup

Bonne journée

Camille

Camillebechta Membre actif Demandé le 14 novembre 2021 dans Général
2 Réponses

Le verbe « réjouir » a un sujet et un COD : la pluie les réjouit.
La locution verbale « faire plaisir (à) », de même sens, a un sujet et un COI : la pluie leur fait plaisir.
Il y a bien un COI dans votre phrase, c’est le pronom « me ».
Se pose maintenant la question du sujet de votre phrase.
On a ici une construction impersonnelle, avec un sujet apparent, et un sujet réel postposé au verbe :
— il tombe de la neige : de la neige tombe
— il faut du sel : du sel faut, c’est-à dire du sel manque
— ça t’arracherait la gueule d’être poli ? : (d’)être poli t’arracherait-il la gueule ?
— il me plaît d’entendre la pluie : (d’)entendre la pluie me plaît
— ça ne me dérange pas qu’il vienne : qu’il vienne ne me dérange pas
Le « de » devant un infinitif, le « que » devant un verbe conjugué, permettent de nominaliser le verbe ou la proposition, et de lui donner une fonction dans la phrase. Ni le « de » ni le « que » ne sont le signe d’une construction indirecte, au contraire.
Le « que » permet de former une proposition subordonnée conjonctive complétive, qui peut être COD, ou sujet :
— je souhaite que tu viennes.
— (le fait) que tu viennes me fera plaisir
Cette dernière phrase peut se construire de façon impersonnelle :
— cela me fera plaisir que tu viennes
La proposition subordonnée conjonctive complétive « que tu viennes » est le sujet réel de la locution verbale « faire plaisir » construite impersonnellement avec le sujet apparent « cela ».

Feuillu Maître Répondu le 14 novembre 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.