RE: Mode irréel + « ne serait/fût-ce que »

Bonjour,

J’ai du mal à choisir le temps du verbe souligné ci-dessous :

Les hommes creusaient des tunnels pour trouver de l’or, se disait-il, mais ils le faisaient mal. S’ils prenaient pitié les uns des autres et envers eux-mêmes, ils construiraient mieux leurs trous sans fin : ne serait/fût-ce qu’en les consolidant à l’aide d’étançons bien solides.

Je considère que l’irréel du présent est à conserver dans la 2e phrase (l’irréel du passé « avaient pris / auraient construit » changerait selon moi le sens de la phrase, qui n’exprimerait alors plus une vérité générale), mais faut-il conserver ce temps du présent jusqu’au verbe souligné inclus ?
C’est d’ailleurs peut-être d’avantage une question de registre que de concordance des temps (d’après ce que j’ai pu lire sur la question) ?

Je vous remercie par avance. Bonne journée.

William_Jo_B Amateur éclairé Demandé le 4 juin 2021 dans Conjugaison
3 Réponses

C’est exact, Tara.     🙂

(plus-que-parfait.)

Prince Grand maître Répondu le 4 juin 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.