RE: Mélange passé composé // passé simple

Bonjour,
Je cherche un petit peu sur internet sans trouver réellement de réponses :
Faut-il vraiment éviter les changements passé composé // passé simple.

Dans mon texte, je n’arrête pas d’être confrontée à des passages où le passé composé fait plus naturel avec la narrateur à la 1ère personne du singulier etc, puis des passages où au contraire je mettrais plutôt du passé simple.
Du coup je n’arrête pas de tout passer au passé composé, puis changer d’avis et tout mettre au passé simple.

Valser de l’un à l’autre est-il possible et justifiable ? Ou est-ce mal vu et à éviter ?

Je vous mets un extrait :

[blabla comme quoi elle voit quelqu’un qui la regarde]

J’ai trouvé ça bizarre, cette attention, sans qu’il ne se détourne alors même qu’il voyait bien que je le regardais.
Je m’arrachai de ma contemplation et vis à ses côtés un jeune homme de vingt ans peut-être.
Je ne les ai pas regardés plus longtemps et ai reporté mon attention sur le cercueil. Je ne voulais pas voir la femme qui était très certainement aux côtés de sa famille. [blabla de supposition sur cette femme]

Je la repoussai de mon esprit, […].

Pour la première fois en vingt ans, j’ai laissé mes émotions m’engloutir et j’ai sangloté bruyamment. 

Je ne change bien sûr jamais au sein d’une même phrase, ni même au sein d’un même paragraphe.
J’ai bien peur que cela reste tricky…
Qu’en pensez-vous, et si les changements sont possibles : quelles sont les règles pour ne pas s’y perdre ?

Emmani Débutant Demandé le 27 décembre 2020 dans Question de langue
4 Réponses

Non, il faut choisir pour votre récit entre le passé simple et le passé composé.
Le passé simple coupe le récit de la situation de celui qui raconte. Le passé composé au contraire, garde un lien avec le présent du narrateur.
Il me semble que le passé simple conviendrait mieux à votre narration : plus de légèreté et d’immersion dans le récit.

Tara Grand maître Répondu le 27 décembre 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.