RE: Les couleurs et leurs accords fort amusants.

Bonjour.

Bon, j’estime qu’il y a plus d’une fois où les règles de français ont été écrites au hasard lors d’une soirée un peu trop arrosée. Les couleurs me confirment cette idée :

« Il portait une chemise bleue avec des chaussures marron et avait en sa possession des cahiers orange alors qu’il regardait les nuages blancs. »

Juste, pourquoi ?
Pourquoi l’un a le droit d’être accordé alors que l’autre c’est non ? J’ai essayé d’en comprendre la logique mais non, je ne vois vraiment pas.

Merci.

Vartol Maître Demandé le 31 mars 2021 dans Accords
3 Réponses

Parce que, cher Monsieur (ou Madame), le français écrit a été conçu au XVIIIe siècle, puis développé et enfin figé (au XIXe siècle) pour être un système de sélection sociale. Cela n’a pas été sans luttes et des personnages comme Jules Ferry se sont battus pour une orthographe simple que tout le monde pourrait pratiquer sans être arrêté par d’interminables questions. Mais il a perdu la partie et aucun pouvoir politique n’a pu (ou su comment) s’y opposer ensuite.
Ce n’est pas une fantaisie de ma part et l’histoire de l’orthographe a été étudiée en détail par de nombreux historiens, linguistes ou sociologues : tous vont dans le même sens.
Aucun pays occidental n’a fait un choix aussi radical même si l’on trouve toujours quelques difficultés. Autrement dit, vous pouvez être intelligent, cultivé, raisonner juste voire parler comme Proust, si vous ne connaissez pas le code graphique arbitraire vous serez sanctionné socialement. Les exemples historiques ou de la vie courante ne manquent pas.
Le résultat est sans appel : les élèves français passent un temps fou à apprendre des choses inutiles (80 heures d’enseignement pour le participe passé), les étrangers préfèrent des langues plus simples à écrire,  les querelles sur les « fautes » polluent les échanges, une partie de l’échec scolaire est imputable à cette difficulté de maitrise et des réactions de rejet s’installent partout.  En moyenne, il faut deux ans de plus à un élève français pour écrire correctement sa langue qu’à ceux d’autres pays occidentaux (voir les études Pisa). Beau palmarès !
L’exemple ne viendra pas d’en haut puisque ceux « qui savent » défendent avec acharnement leurs positions et bloquent toute évolution. Mais on finira par avoir le « retour de bâton » : au lieu d’une langue simple et cohérente, on obtiendra une anarchie complète des écrits (c’est en cours, comme on peut le constater).

Chambaron Grand maître Répondu le 31 mars 2021

C’est sûr que nos amis – ou ennemis, libre à vous – anglais ont été plus malins que nous sur le plan linguistique.
Le système scolaire français est médiocre, on fait parti des pires en Europe alors qu’on est l’un des pays travaillant le plus à l’école – étrangement faire du 8h-18h semble contreproductif, tiens donc. Sans parler de l’apparition d’Internet et de toutes ses dérives qui sont en train de ravager tous les jeunes alors qu’il s’agit d’un incroyable atout; l’apprentissage n’a jamais été aussi simplifié.
De toute façon la France dans sa globalité est un pays sans avenir dont la plupart des étudiants se barrent et ils ont bien raison.
C’est terrible.

le 31 mars 2021.

L’anglais est moins un exemple que l’espagnol, l’allemand ou surtout le turc qui dispose du système graphique le plus simple qui soit : ce qu’on lit  correspond  à ce qu’on entend et réciproquement.
Il faut garder en tête un principe très simple  :  pourquoi transcrire de manière différenciée ce que l’on n’entend pas ? C’est à parler et à penser que l’on doit se consacrer, pas à se demander quel est le code d’écriture.  Le latin est bien plus simple, on devrait y revenir…

le 31 mars 2021.

Le latin, une langue simple ? Avec le même nom commun qui s’écrit de 12 façons au lieu des 2 formes en français ? Non, il ne faut pas revenir au latin ; parler cette langue, c’est impossible ! Je préfère garder le français, malgré sa difficulté…

le 31 mars 2021.

Chambaron, le turc est peut-être simple à écrire pour les Turcs mais je ne pense pas qu’il soit simple à apprendre pour étrangers : la logique des cas (à la fin des mots) est très différente de celle du français ou de l’anglais.

le 31 mars 2021.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.