RE: Jusque-là et jusque là

Bonjour à tous et à toutes,

J’ai vu passer un autre post sur le sujet. Mais je n’ai pas trouvé les réponses claires. Désolée.
J’avoue avoir un peu de mal avec le trait d’union dans jusque-là. Parfois il ne le faut pas, parfois oui. Et si de nombreux cas sont clairs, il y en a certains qui demandent réflexion.

Dans « un état qui lui était demeuré jusque là inconnu » je mettrais un trait d’union. Est-ce correct ?

Anouck Érudit Demandé le 16 juin 2022 dans Général
3 Réponses

Locution adverbiale (et non préposition comme je le lis dans certaines réponses), la graphie de jusque(-)là reste incertaine, même dans les ouvrages de référence. On trouve en quantité des exemples avec et sans trait d’union chez les grands auteurs et dans les pages de l’Académie.
Pourquoi ? Parce qu’en plusieurs siècles l’Académie n’a pas été capable d’édicter de vraies règles sur de nombreux sujets et s’est contentée d’empiler au fil du temps des cas particuliers, finissant par se perdre dans les méandres de sa propre complexité.
Le trait d’union relève par ailleurs de la typographie et non de l’orthographie. L’Académie n’a jamais accueilli un seul typographe en ses rangs et a toujours un peu méprisé ce gadget laissé aux imprimeurs. Cela explique les errances…
Personnellement, comme correcteur et pour rationaliser les choses, je ne mets jamais de trait d’union dans les locutions adverbiales. Il a son utilité dans les substantifs et permet immédiatement la distinction. Comparez : ils se sont retrouvés face à  face  et ils ont organisé un face-à-face.
Certains perdront des heures à trouver des exceptions infondées, mais cela a l’avantage de suivre la pratique dominante et de régler rapidement des dizaines de cas litigieux.

Chambaron Grand maître Répondu le 17 juin 2022
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.