RE: Italique

Bonjour,

Pourriez-vous me dire si l’italique est bien employé pour ce passage dans un roman? Il s’agit des paroles d’un prêtre pendant la messe:

Que dit le Sermon sur la Montagne dans l’Évangile selon Luc?: Ne jugez point et vous ne serez point jugés, donnez et il vous sera donné (…)

Merci!

Bernard Érudit Demandé le 24 août 2021 dans Général
2 Réponses
On emploie l’italique dans plusieurs cas :
Extrait de Scribbr

  1. Les titres d’œuvres
  2. Les titres de journaux, périodiques et revues
  3. Les noms de bateaux
  4. Les expressions en langue étrangère et les néologismes
  5. Ce qui n’est pas de l’auteur
  6. Les dédicaces placées en tête d’un ouvrage ou d’un chapitre
  7. Les fonctions et qualités du signataire d’un document
  8. Les jeux de scène
  9. Les notes de musique
  10. Les citations


—————
Extrait de la BDL :
Quand on cite conjointement le titre d’une partie d’une œuvre ou d’une publication (les titres de chapitres, d’articles de revue, de fables extraites d’un recueil, de chansons tirées d’un album, etc.) et le titre complet de l’œuvre ou de la publication, le premier reste en romain et se place entre guillemets alors que le second se met en italique.

Exemple : Le poème « Les chats » demeure l’un des incontestables bijoux des Fleurs du mal.
—————-
Extrait Centre Flaubert – Revue – normes éditoriales

Citations. Les citations courtes insérées dans le texte se placent entre guillemets et en romain (pas en italique). Les citations longues (plus de trois lignes) se signalent par un interligne avant et après la citation, pas de guillemets. Le logiciel appliquera automatiquement le retrait et la taille des caractères.
[…]

Guillemets. On utilise les guillemets français « … », et les guillemets anglais pour une citation dans la citation « “…” ». Ne pas utiliser les guillemets droits. Si la citation est constituée d’une phrase complète et autonome, on commence par une majuscule et on met la ponctuation finale avant les guillemets fermants. Dans le cas contraire, la ponctuation se place après les guillemets fermants (Voir le Lexique des règles typographiques, p. 49-50.)

Italique. Les mots étrangers sont en italique. L’italique est par ailleurs le seul signe de mise en relief admis. Sauf exception, on n’utilisera dans le texte ni les capitales, ni le gras, ni le soulignement
———-

—-> J’écrirais ainsi (notez que je n’ai à ma disposition ni guillemets français ni guillemets penchés.

Que dit le « Sermon sur la Montagne » dans l’Évangile selon Luc? : « Ne jugez point et vous ne serez point jugés, donnez et il vous sera donné ».

Mais Prince, me semble-t-il est très calé en typographie

Tara Grand maître Répondu le 24 août 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.