RE: Il s’en faut (bien) que

Bonjour !

En lisant Goethe, je suis tombé sur « il s’en faut bien que je l’aie trouvée telle. ». En cherchant la signification sur le CNRTL (page du verbe falloir), je trouve « manquer », cependant… Je ne comprends pas bien le sens de « manquer » ici. Le CNRTL donne un exemple « Il s’en faut bien que tout ce qui est dans l’esprit ne soit dans le cœur », mais je ne comprends pas celui-ci non plus…

Pourriez-vous m’expliquer le sens de « il s’en faut que » s’il vous plaît ? 😊

Absalon Amateur éclairé Demandé le 20 février 2021 dans Question de langue
4 Réponses

Il faut, falloir (même origine que « faillir »). Ce sens de ce verbe évolue de « manquer » vers « être nécessaire ». On voit bien le sens de manque dans « Peu s’en faut… » > il en manque peu.

jacour Érudit Répondu le 20 février 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.