RE: gradation

Bonjour,

Combien faut-il de termes/mots à suivre pour que cela puisse être considéré comme étant une gradation ? J’ai cru lire qu’il en fallait au moins trois. Est-ce exact ?

De même, ces mots se doivent-ils d’être obligatoirement des synonymes ?

Enfin, comment accorde-t-on le verbe à suivre?

J’ai cette phrase à corriger qui me pose problème, d’où mes questions.
 » Une bévue, une méprise commise étourdiment sont  la marque de Gaston Lagaffe  »

J’aurais tendance à écrire : Une bévue, une méprise commise étourdiment est la marque de Gaston Lagaffe.

Du fait de la virgule entre bévue et méprise, je choisirais le singulier pour la phrase entière. La virgule me fait entendre  » ou bien/comme  » et le mot  »méprise » me semble compléter/appuyer le premier mot   »bévue », même si ce n’est pas un synonyme. J’entends donc  »UN choix ou UN ensemble de choses »…EST

En revanche, mon cheminement me semble étrange si la virgule veut dire  »et »  car dans ce cas  le sujet deviendraient   »elles ».
Au minima  »commise » devrait donc prendre la marque du pluriel. Mais dans ce cas, ne devrait-il pas y avoir une virgule également après méprise et après étourdiment ?
Et que devient le verbe ? C’est un ensemble (même de plusieurs choses) qui EST la marque de Gaston ou bien ce sont DES choses qui SONT ?

Pouvez-vous m’éclairer s’il vous plaît ?
Merci par avance…

Cocojade Érudit Demandé le 24 mai 2022 dans Général
3 Réponses

Bonjour Prince,

Je vous remercie pour cette précision.

Avez-vous avis sur la phrase exposée dans ma question s’il vous plaît ?…Je n’arrive pas à comprendre comment je dois cheminer.
Vous m’aideriez…

Cocojade Érudit Répondu le 24 mai 2022

J’avais répondu : Un brin d’herbe, une plante, un arbuste est…  (gradation ascendante). Il n’est pas du tout nécessaire qu’il y ait synonymie.

le 24 mai 2022.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.