RE: Formaliser une tournure syntaxique

Bonjour, j’aimerais formaliser et surtout comprendre la sémantique de ces deux phrases :
« Voltaire n’est pas plus philosophe que ne l’est Montaigne »

« Voltaire est en réalité moins philosophe que ne l’est Montaigne»

Merci !!

Your Membre actif Demandé le 23 juin 2020 dans Général
4 Réponses

Il y a évidemment une négation dans « n’est pas », mais pas ailleurs. Les deux autres « ne » sont en effet explétifs, autant dire inutiles sémantiquement.
Les deux phrases ont donc globalement le même sens.
— Pierre n’est pas plus gros que Paul.
— Paul est plus gros que Pierre.
Les approches sont différentes, mais les deux phrases décrivent la même réalité, pas forcément avec les mêmes sous-entendus.

La deuxième phrase est simple et explicite. C’est une comparaison.
— Voltaire est en réalité moins philosophe que ne l’est Montaigne.
— Voltaire est en réalité moins philosophe que Montaigne.
— Voltaire est en réalité moins philosophe que Montaigne ne l’est.
— Voltaire est en réalité moins philosophe que Montaigne l’est.

La première phrase est en revanche sujette à interprétation. En disant que Voltaire n’est pas plus philosophe que Montaigne, on sous entend peut-être que Montaigne n’était pas non plus un vrai philosophe.
— Tu n’es n’es pas plus ingénieur que je suis pape !
— Tu n’es pas plus ingénieur que je le suis (ingénieur) !
Il est possible, probable, qu’on sous-entende ainsi que personne n’est pape ni ingénieur.

Si vous êtes dans un milieu où tout le monde pense que Montaigne n’était pas un philosophe, mais tout juste un juriste, alors il y aura un jugement de valeur sur Voltaire.
— Montaigne n’était n’était pas un philosophe, nous le savons, et Voltaire ne l’est pas davantage.
Cette formulation devient alors très négative pour Voltaire : il n’est pas plus philosophe que quelqu’un qui n’était pas philosophe. C’est-à-dire que Voltaire n’est pas un philosophe.
Ce n’est plus une comparaison entre deux philosophes, mais une façon de dire :
— Voltaire n’est pas plus philosophe que ma concierge.
On confirme que Montaigne et ma concierge ne sont pas des philosophes, et on dit que d’un point de vue philosophique, Voltaire ne vaut pas beaucoup mieux qu’eux.

C’est cette interprétation que je pourrais privilégier dans votre première phrase, c’est-à-dire une interprétation s’appuyant sur une connaissance préalable, à savoir qu’il est bien connu que Montaigne n’était pas un philosophe, et que Voltaire ne l’est pas davantage. Voltaire est un intellectuel, un politique, un écrivain, mais pas un philosophe. Il n’existe d’ailleurs pas de philosophie voltairienne.

Jules Débutant Répondu le 23 juin 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.