RE: En finir ou finir ? / Si+ imparfait

Bonsoir,
1- Pour demander si qqn n’a plus besoin de qqch, faut-il employer « en finir » ou bien « finir »?
Ex: T’en   a  fini/ t’as fini  avec  le  stylo correcteur ,tu  me  le  passes  stp? (personnellement, j’utilise souvent « en finir » de manière spontanée)
Ex2:Je  peux   prendre   le  cahier   de  textes ( une sorte de registre dans lequel tous les profs d’une classe notent les grandes lignes du déroulement d’une séance) si  vous  en  avez  fini  avec, madame  X  en  a besoin.
2- Pour proposer qqch à faire dans un futur proche on utilise l’imparfait??!! Est ce vrai?
Ex: Et si on allait au ciné samedi prochain?
Merci d’avance pour vos éclaircissements.

Lyn Amateur éclairé Demandé le 12 décembre 2021 dans Question de langue
3 Réponses

1. Pour demander si quelqu’un n’a plus besoin de quelque chose on emploie simplement « finir ».
T as fini avec le cahier de texte ?
C’est d’ailleurs effectivement un raccourci (brachylogie) pour : as-tu fini d’utiliser le cahier de texte ?  Et donc familier mais courant à l’oral
La locution verbale « en finir avec » a un autre sens :
—-
TLF :

En finir avec

a) [Le complément désigne une chose] Mettre définitivement fin à quelque chose. Je n’en finirais pas avec l’histoire des oiseaux que j’ai eus pour amis et pour compagnons (Sand)
La musique en avait fini avec les hymnes nationaux (Giraudoux)

En finir avec la vie ou, par brachylogie, en finir. Mettre fin à ses jours.
Élisabeth a-t-elle pris la trop forte dose de laudanum pour dormir ou pour en finir? (Du Bos)
b) [Le complément désigne une personne.]

Conclure une affaire ou un litige qui vous met en rapport avec quelqu’un.
Attends que j’en aie fini avec Madame ma moitié! (Jarry)
Je suppose qu’elle s’occupe d’en finir avec cette femme (Camus).
Rompre définitivement les relations qu’on entretenait avec quelqu’un.
Je me suis alors promis (…) d’acquérir une certitude, et d’en finir alors avec Gaston, ou de consentir à mon malheur
(Balzac).

—-
2 Le futur proche 
aller (qui est un auxiliaire) + verbe à l’infinitif
Exemples :
Futur proche dans un énoncé au présent : je vais assister à une séance de cinéma samedi.
Correspond au futur simple : j’assisterai à une séance de cinéma samedi.
Futur proche dans un texte au passé : j’allais assister à une séance de cinéma le samedi suivant.
Correspond au futur simple : j’assisterais à une séance de cinéma le samedi suivant.

Dans votre phrase : Et si on allait au ciné samedi prochain? « aller » n’est pas un auxiliaire marquant le futur proche : c’est le verbe au sens plein signifiant  se mouvoir, se déplacer d’un point à un autre.
il est ici à l’imparfait. Cet imparfait n’a pas une valeur temporelle mais modale : il exprime une possibilité (ici c’est une proposition) et est d’ailleurs précédé de la conjonction « si ».

Remarque :
On peut employer l’auxiliaire « aller » avec le verbe « aller » pour exprimer un futur proche.
Cela donne dans un texte au présent :
Je vais aller au cinéma demain.
Dans un texte au passé :
J’allais aller au cinéma le lendemain.

Tara Grand maître Répondu le 13 décembre 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.