RE: Doute sur un pronom

Bonjour à tous,

J’ai un doute sur les phrases suivantes, laquelle des deux est-elle juste ?

En quoi autoriser les victimes à poursuivre un bourreau jusqu’à leur dernier souffle les aiderait-il à surmonter ce qu’elles ont subi ?

Je suis, pour une raison inconnue, tenté d’écrire :

En quoi autoriser les victimes à poursuivre un bourreau jusqu’à leur dernier souffle les aiderait-elles à surmonter ce qu’elles ont subi ?

Merci d’avance !

cobrastarship Débutant Demandé le 20 août 2021 dans Général
4 Réponses

Je suis d’accord avec la réponse de politburo.
(C’est parler dans le vide, mais je trouve vraiment dommage ces votes négatifs balancés sans commentaires, ça n’a pas grand intérêt ; ça n’a aucun intérêt. Et à partir du moment où on laisse un commentaire, le vote négatif ne sert plus à rien, bref ces votes (les positifs aussi d’ailleurs) sont des FBI).

Le pronom qui est placé après le verbe reprend le sujet de la phrase. Le sujet de cette phrase n’est pas les victimes, mais est autoriser les victimes à poursuivre un bourreau jusqu’à leur dernier souffle, qui est repris par le pronom il (exemple simple : grignoter fait-il grossir ?).

La phrase avec les victimes non pronominalisé :

En quoi autoriser les victimes à poursuivre un bourreau jusqu’à leur dernier souffle aiderait-il les victimes à surmonter ce qu’elles ont subi ?

Là, le elles ne passe pas, n’est-ce pas ?

En quoi autoriser les victimes à poursuivre un bourreau jusqu’à leur dernier souffle aiderait-elles les victimes à surmonter ce qu’elles ont subi ?

phil-en-trope Grand maître Répondu le 20 août 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.