RE: De conserve et de concert = grande ambiguïté (ou diabolique perversité ?)

Bonsoir,

 »De concert »…Je connaissais l’expression. D’un accord commun/ en accord

Je reconnais humblement qu’il y a 3 mois je n’avais encore jamais lu l’expression  » de conserve ». J’ai découvert ce qui y était lié. Sauf erreur, expression employée autrefois dans la marine. Naviguer de conserve, voulait dire que des navires naviguaient sans se perdre de vue…. Ensemble donc.
Cheminer (dans le sens se promener) de conserve également
( »visiblement ». Regarder NB. en bas de message 😉 )

Donc, bien regarder le sens donné à la phrase. Ok pour ça.

Cependant….
Certaines fois, choisir l’une comme l’autre de ces expressions me semble… Juste. Et donc, ne me semble pas être erreur. Et donc, je ne sais que choisir.

Exemple (à corriger)

Ils œuvrent de concert afin que le zoo retrouve les mille et une visites journalières d’avant pandémie.

A mes yeux, ils peuvent autant œuvrer d’un commun accord (pour que le zoo retrouve…) qu’œuvrer ensemble en même temps se perdre de vue (dans le même service du zoo,  2 employés à l’accueil, travaillant aux mêmes horaires et au même guichet)
Je rajouterais qu’ils peuvent aussi cumuler.
Ils peuvent œuvrer ET de concert ET de conserve à savoir, d’un accord commun et ensemble (dans le même temps, sans se perdre de vue, etc.)

Que choisir ?  »De concert » ou bien  »de conserve » dans l’exemple donné ci-dessus ?

Merci d’avance pour vos retours.

NB. il n’est d’ailleurs pas  interdit non plus de cheminer (promenade tranquille),  ET de conserve (ensemble) ET d’un accord commun.
Parce qu’on a décidé qu’il en serait ainsi (accord commun) de se promener… ensemble, sans se perdre de vue (dans une forêt par exemple)

Bon courage aux téméraires qui apporteront réponses

3 Réponses

Bonsoir,

1. D’un concert signifie d’un commun accord, d’intelligence, avec entente : Agir de concert avec quelqu’un. Ils ont fait cela de concert (Acad.). Agir de concert, c’est en somme agir après s’être concentré, ou comme si l’on s’était concerté.

2. de conserve est un terme de marine qui tire son origine de la conserve, navire qui fait route avec un autre pour le secourir éventuellement. Naviguer de conserve.

3. Par extension, dans le langage familier, de conserve peut se dire pour de compagnie, ensemble. Aller de conserve au théâtre (Lar. du XXe s.).

A toi de choisir !

A mon humble avis, 1 et3. 

Prince Grand maître Répondu le 2 juin 2022

Merci (à nouveau) pour tes retours si rapides… J’étais  »sur vif du sujet », car j’ai eu ce cas de figure cet après-midi.

Je pense avoir donné dans la diabolique perversité    😉  car, avec le recul,  je suis quasi certaine que ma réponse n’était pas celle attendue…

NB. Rien à voir mais j’ai hésité un instant sur l’emploi de  » perversité diabolique ». Je me suis demandée si ce n’était pléonasme (vaste sujet au combien diabolique 😉 ) Mais, après réflexion,  je me suis dit qu’il existait également  de  »douces » perversités (c’est un exemple)

Tout étant donc, parfois sur certaines règles,  effectivement question de ressenti/choix 😉 … Même en orthographe.

Diabolique perversité.

le 2 juin 2022.

OK.

le 3 juin 2022.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.