RE: couper le mot déraisonnablement

Répondu

Bonjour,
Je dois écrire à la verticale et en séparant les syllabes le mot « déraisonnable ».

comment le disposer : dé-rai-so-nna-ble ou dé-rai-son-na-ble.

je ne sais pas comment gérer le double « n »

À vous lire,

nadine Amateur éclairé Demandé le 7 février 2021 dans Général
3 Réponses
Meilleure réponse

Vous êtes sûr, français ?

Voici les règles principales de la syllabation graphique (pas phonétique) données par Le Bon usage :

« 1°On ne sépare pas deux voyelles : oa-sis, et non °o-asis ; théâ-tre et non °thé-âtre.

Ceci s’impose particulièrement quand une des voyelles représente une semi-voyelle : es-pion [ɛs‑ pjɔ̃] et non °espi-on ; — quand une des voyelles est un purement graphique : °asse-oir, °fé-erie ; — et plus encore quand la voyelle fait partie d’un groupe représentant un son unique : il serait absurde de scinder ou dans bouteu dans neufeau dans beauté. De même, aucune coupure n’est possible dans Caen, paon, etc.

2°Quand il y a une seule consonne entre deux voyelles, la coupure se place avant la consonne : cha-peau, cou-teau, cha-ri-té.

S’il faut aller à la ligne à l’intérieur de aime-t-il aime-t-on , etc., le , faisant syllabe avec il ou on , est rattaché à la deuxième ligne : aime-/t-on .
Quand et représentent dans cette position une suite de deux sons au milieu desquels passe la limite des syllabes phonétiques, on ne peut couper un mot dans l’écriture ni avant ni après ces lettres.
Aucune coupure n’est donc possible dans des mots comme taxer[tak‑ se] ou tuyau[tɥi‑ jo], ni non plus dans payer[pɛ‑ je] (§ 96.

On peut couper un mot avant ou quand ces lettres représentent un seul son : deu-xième [dø‑ zjɛm] , ba-yer [ba‑ je] . — On peut couper un mot après ou quand ces lettres précèdent une consonne : tex-tuel, pay-san.

3° Quand il y a deux consonnes entre les voyelles, la coupure se fait entre les deux consonnes, même si elles sont semblables : fer-mer, es-poir, tes-son, al-ler, er-rer et même dans tail-leur [ta‑ jœR] .

Cependant, la coupure se place devant les deux consonnes :

1)Si elles représentent un seul son (digrammes  : ra-chat, pa-thos, gra-phie, mi-gnon (mais stag-nant [stag‑ nɑ̃] ). [Voir cependant tailleur ci-dessus.]

2)Si la deuxième consonne est ou et la première autre que ou  : sa-ble, pro-pre, sauf pour la suite tl  : at-las .

4° Quand il y a trois consonnes, on coupe après la deuxième consonne : obs-tiné, comp-ter.

Cependant, on coupe après la première consonne :

3)Pour ne pas séparer un digramme : mar-cher, mor-phine ;

4)Quand la dernière consonne est ou  : ar-bre, ap-plaudir (mais ath-lète ).

5°Quand il y a quatre consonnes, on coupe après la deuxième, à condition de ne pas séparer les digrammes : ins-truit. (Mais : cam-phré.)

6°On admet aussi les coupures qui sont fondées sur l’origine du mot, même quand elles contredisent les règles qui viennent d’être exposées :

Ré-adapter, in-stable, re-structurer, atmo-sphère. — La coupure se place toujours après les préfixes dé- dés  et pré-  : dé-stabiliser, dés-agréger, pré-scolaire.

 

 

Prince Grand maître Répondu le 7 février 2021

Bonjour Prince,
Je ne comprends pas notre point de désaccord, pourriez-vous l’expliquer ?
Car « quand il y a deux consonnes entre les voyelles, la coupure se fait entre les deux consonnes, même si elles sont semblables », ce qui est bon dans  » dé/rai/son/nable« .

le 7 février 2021.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.