RE: Construction d’un verbe directement avec l’infinitif / radiocassette

Répondu

Bonjour,

J’ai trois points à vous soumettre :

1. Construction d’un verbe directement avec l’infinitif : existe-t-il une règle particulière ? De là, ces trois phrases sont-elles correctes ?
– Il avoue se rappeler difficilement de ce mariage (OU : il avoue qu’il se rappelle)
– Et voilà qu’ils découvrent avoir la même voiture (OU : ils découvrent qu’ils ont)
– Il m’a dit savoir la famille de sa femme en lien avec la sienne (OU : il m’a dit qu’il savait)

2. Une petite confirmations : il me semble que la première phrase est correcte, et pas la deuxième.
– Voulez-vous nous dire comment cela s’est passé.
– Voulez-vous nous dire comment cela s’est-il passé.

3. radiocassette est un nom féminin sur le Larousse et le Petit Robert, mais masculin sur le Wiktionnaire. Donc : une (la) radiocassette OU un (le) radiocassette, OU les deux sont-ils possibles ?

Je vous remercie pour vos réponses.

Marisa Maître Demandé le 6 août 2020 dans Général
4 Réponses

1. Tous les verbes n’acceptent pas la construction directe avec un infinitif. Je ne connais pas de règle.

Ainsi acceptent et certains même demandent une telle construction ::
Les semi-auxiliaires pouvoir, vouloir, savoir, devoir
Je sais coudre – je peux construire ce mur – je veux ouvrir la porte – je sais chanter – je dois partir.
Certains verbes introducteurs de paroles également
Il avoue se rappeler parfaitement – Il me dit se rappeler [mais : il répète qu’il viendra au plus vite – il murmure que rien ne le dérange]
Des verbes exprimant la pensée
Les verbes penser, s’imaginer, espérer
Il pense se lever de bonne heure – il s’imagine marcher dans ces chemins – il espère recevoir une lettre.[mais : il craint de le réveiller ]
Certains verbes de perception :
Il entend marcher à l’étage au-dessus – il voit arriver une voiture – il sent glisser le tissu sur sa peau – il écoute tomber la pluie – il regarde fuir le sable entre ses doigts

Le verbe découvrir n’accepte pas cette construction : il découvre un secret – il découvre qu’il lui a caché quelque chose

2.
La question posée directement serait : comment cela s’est-il passé ?
Les marques de l’interrogative directe sont : le mot interrogatif + l’inversion du sujet + le point d’interrogation

Si on pose la question indirectement : dites-moi comment cela s’est passé.
On a deux propositions :
la principale introductrice : dites-moi
+ la conjonction interrogative comment
+ la subordonnée conjonctive COD qui contient l’interrogation : comment cela s’est passé sans inversion du sujet ni point d’interrogation.

Dans la phrase que vous proposez l’interrogation principale est posée indirectement mais introduite par mesure de politesse par une principale qui elle, est interrogative.
On a donc
une principale qui est interrogative directe : voulez-vous nous dire … ?  avec inversion du sujet et point d’interrogation
+ le mot interrogatif comment
+une subordonnée conjonctive COD de la première comment cela s’est passé
–  Voulez-vous nous dire comment cela s’est passé ?
On a le point d’interrogation nécessaire à la principale mais pas d’inversion du sujet dans la subordonnée

– Voulez-vous nous dire comment cela s’est-il passé : est une phrase incorrecte

Tara Grand maître Répondu le 6 août 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.