RE: conjugaison

Limiter le nombre de femmes, d’hommes et d’enfants qui rend ou (rendent) la rue impraticable

DEMOULIN Grand maître Demandé le 17 janvier 2021 dans Accords
1 Réponses

Bonsoir DEMOULIN.
Règle générale : Si le nom collectif est précédé de l’article défini (le, la), d’un démonstratif (ce, cet, cette), d’un possessif (mon, sa, etc.) ou s’il est employé avec un adjectif épithète, l’accord se fait généralement avec le nom collectif au singulier car on considère qu’il est alors mis en relief.

Ex. : Le nombre de victimes est élevé (le sens impose le singulier : c’est le nombre qui est élevé).

« N ombre » (que je considère  ici comme un collectif) est d’autant plus mis en évidence que c’est le nombre (de femmes, etc.) qui rend la rue impraticable, et non pas les femmes, etc., en soi (si leur nombre n’était pas élevé ou très élevé, la rue ne serait pas impraticable).

J’écrirais donc : Limiter le nombre de femmes, d’hommes et d’enfants qui rend la rue impraticable.

N.B. « QUI », pronom relatif est le sujet, dont l’antécédent est « le nombre de femmes, d’hommes et d’enfants », qui, lui, est, in fine,  le donneur d’accord pour le verbe « rendre ».

Prince Grand maître Répondu le 17 janvier 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.