RE: Conjonction et proposition séparées par un complément placé entre virgules

Bonjour.
Devrait-on écrire :
« Je pense qu’en fait, il voulait venir. »
ou
« Je pense que, en fait, il voulait venir. » ?
D’après moi, la deuxième option est plus juste, puisque la subordonnée ne devrait pas être séparée de sa conjonction.
De la même manière, serait-il mieux d’écrire :
« Et là, il entra. »
ou
« Et, là, il entra. » (voire « Et là il entra. ») ?
Encore une fois, c’est la proposition, et non le complément, qui est liée à la conjonction ; on ne devrait donc pas les séparer, sauf si c’est fait avec deux virgules. Toutefois, depuis que je réfléchis à cette question, j’observe beaucoup de phrases, dans des messages, sous-titres ou même livres, qui contredisent ma logique. De plus, j’ai l’impression que, dans le second cas, la construction « conjonction + virgule + complément + virgule » est un peu lourde et casse le rythme de la phrase. Pourriez-vous donc éclairer ma lanterne ?

Titou6397 Débutant Demandé le 1 janvier 2022 dans Question de langue
6 Réponses

Bonsoir,

On peut écrire :
Je pense qu’en fait il voulait venir.
Je pense que, en  fait, il voulait venir.

Raymond Jacquenod, La ponctuation maîtrisée, p. 91

Prince Grand maître Répondu le 1 janvier 2022
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.