RE: confirmation de la bonne orthographe

Looser ou loser ? le dictionnaire donne les 2 possibilités pouvez vous me le confirmer. Merci

DEMOULIN Grand maître Demandé le 31 janvier 2020 dans Général
2 Réponses

Bonsoir,

Si vous tenez à employer un anglicisme, utilisez loser. En effet, le Grand Larousse illustré de 2015 a enregistré loser pour dire perdant, raté,  minable, nul, etc., mais pas looser. De plus, selon la BDL (voyez ci-dessous), l’orthographe  looser ne correspond pas à celle de l’anglais. Et le Wiktionnaire écrit que looser (comparatif), avec deux o donc, comporte une « faute d’orthographe ».

Si vous ne voulez pas employer l’anglicisme loser, servez-vous des mots francisés loseur et loseuse (cf. l’extrait ci-après des Rectifications orthographiques de 1990) ou français, cad selon les besoins du  contexte : perdant, raté, minable, nul, etc. (voir l’extrait de la BDL).

Vous avez donc le choix entre loser, mot d’emploi  assez fréquent  mais qui est un anglicisme, loseur, conforme aux R.O. officielles du 6 décembre 1990 mais rare, et les mots français équivalents bien connus et fréquents (perdant, raté, etc.).

Pour ma part, je n’hésite pas à utiliser  perdant, raté, minable, nul, etc., selon les besoins du contexte. En tout état de cause, j’écarte looser.

_________________________________________________________________

La Banque de dépannage linguistique :
« Loser

On qualifie parfois une personne ou un comportement de loser (aussi écrit looser bien que cette orthographe ne corresponde pas à celle de l’anglais). En fait, plusieurs mots peuvent être employés en remplacement de cet emprunt à l’anglais, selon les besoins du contexte : ratéperdantminableincapabledéfaitbattuvaincuexclu, paumémésadaptéinadapténulzérofaiblepas fortpeureuxdéfaitiste.

Exemples :

– Une attitude de perdant ne mène nulle part.

– Le film présente l’histoire de deux paumés qui tentent de s’entraider. (ou deux ratés)

– N’est-ce pas un peu minable de lui voler son idée?

– Il est trop peureux pour lui dire la vérité.

– Se plaindre de son sort sans rien faire pour changer les choses, ce n’est pas fort. (ou : c’est une attitude défaitiste). »

 

RO de 1990 : 

« 9. Emprunts : le suffixe nominal -er des anglicismes se prononce tantôt comme dans mer (exemples : docker,
révolver, starter) et plus souvent comme dans notre suffixe -eur (exemple : leader, speaker) ; parfois deux
prononciations coexistent (exemples : cutter, pull-over,scooter). Lorsque la prononciation du -er (final) est celle
de -eur, on préférera ce suffixe (exemple : debatterdevient débatteur). La finale en -eur sera de règle
lorsqu’il existe un verbe de même forme à côté du nom (exemples : squatteur, verbe squatter ; kidnappeur,
verbe kidnapper, etc.). (Voir Analyse 6 ; Graphies 8, 9.) »

Bien cordialement.

Prince Grand maître Répondu le 31 janvier 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.