RE: Concordance des temps (Futur antérieur en principal)

Bonjour,

« Il aura fallu deux jours pour se rendre à l’évidence qu’il ne viendra pas », je suis indécis, je n’arrive pas à savoir s’il faut que je mette de le futur ou le conditionnel présent dans la subordonnée. J’ai tendance à penser qu’il faut plutôt mettre le futur étant donné qu’avec le futur antérieur au sens passé, il ne semble pas utile d’exprimer une postériorité avec le conditionnel présent. J’espère que quelqu’un pourra m’éclairer sur ce sujet.

JBL Débutant Demandé le 19 décembre 2020 dans Conjugaison
3 Réponses

Je n’étais pas d’accord en faveur du futur ; comme par ailleurs la question me paraissait d’importance et que j’ai jugé qu’il ne me suffisait pas d’invoquer mon magister dixit pour convaincre que le conditionnel était de mise en application de la correspondance des temps, j’ai consulté l’Académie française (service du Dictionnaire).

Celle-ci vient de ma répondre (cf.son courriel ci-dessous).  Je reproduis également mon message afin que vous voyez que j’ai posé la question de façon objective.

MON MESSAGE : 

—–Message d’origine—–
De : [email protected] <[email protected]> De la part de B…
Envoyé : samedi 19 décembre 2020 15:20
À : [email protected]
Objet : Service du Dictionnaire

Bonjour,

« Il aura fallu deux jours pour se rendre à l’évidence qu’il ne VIENDRA pas. » Est-ce le futur ou le conditionnel qui est correct ?

Je vous remercie d’avance de votre réponse et vous souhaite de bonnes vacances.

REPONSE DE L’ACADEMIE FRANCAISE 

Monsieur,

Il faut faire la concordance des temps et écrire « viendrait ».

Cordialement,
P.V.
Service du Dictionnaire

NB 1 C’est moi qui ai graissé.
NB2 P.V., c’est Patrick Vannier, agrégé de grammaire. 

Prince Grand maître Répondu le 5 janvier 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.