RE: Concordance des temps

Répondu

J’ai quelques questions sur cette sujet:

Selon les règles de la concordance des temps (prise de ce site: https://www.connectigramme.com/concordance.html/odyframe.htm et plein d’autres), pourquoi écrit-on « je savais que j’aurais dû »? Selon la table, il est impossible d’utiliser le conditionnel passé de quelque manière que ce soit dans la proposition subordonné? Pareil avec « Je savais que j’aurais pu », et cetera.

Pourquoi est-il également impossible d’utiliser le futur antérieur et quelques autre temps?

Les mots  « quand » « dès que » « lorsque » ont-ils leur propre règles? (Je ferai mes devoirs dès que je me lèverai)? Peut-être ceci n’est pas un exemple de la concordance des temps parce qu’il n’y a pas de proposition subordonné?

Salut1 Membre actif Demandé le 28 janvier 2021 dans Général
1 Réponses
Meilleure réponse

Je vais vous dire quelque chose… ces tableaux me semblent bien difficiles à retenir !
Je pense qu’il faut tout d’abord se tenir à des notions simples.
Je vois dans votre message que vous n’avez pas vraiment vu ce qu’est une proposition subordonnée. Il faut commencer par là.
Une proposition est un ensemble de mots dont le noyau est souvent un verbe (je simplifie mais il faut simplifier).
Dans une phrase on peut avoir :
– une seule proposition : Le ciel se couvre de gros nuages noirs.
– plusieurs propositions : Je sortirai dès qu’il aura arrêté de pleuvoir. / Le tonnerre gronde, le vent rugit. / Elle leva la tête et le regarda…
Dans certains cas une phrase comporte deux propositions dont une est complétée par l’autre : on a alors une proposition principale et une proposition subordonnée. C’est le cas de la phrase que vous citez :
Je ferai mes devoirs dès que je me lèverai : la proposition en gras est la principale, l’autre est la subordonnée (elle apporte un complément sur le temps : elle dit quand l’action de la principale aura lieu.

Assimilez ceci d’abord.
Ensuite, on retient qu’il faut harmoniser le temps des deux propositions (principale et subordonnée). La plupart du temps, cela se fait logiquement et assez simplement.
Peu à peu, on intègre les fonctionnements plus spécifiques.
—-
Pour vous répondre quand même  :
Je savais que j’aurais dû /Je savais que j’aurais pu sont des phrases en effet parfaitement correctes. Soit vous avez mal interprété le tableau, soit il a des lacunes.
Dans ces phrases, vous avez un temps passé dans la principale auquel correspond logiquement un conditionnel passé.

N’hésitez pas à poser d’autres questions si vous n’avez pas compris Salut.

Tara Grand maître Répondu le 28 janvier 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.