RE: COI

Bonjour,

Quelle est la fonction des mots soulignés s’il vous plait ?

Je parle à mes amis =  COI
Je parle avec mes amis. COI ?
Je sors avec mes amis, COI ?
J’achète un cadeau pour un ami. COI ?

Merci !
Lucie

Lucieee Amateur éclairé Demandé le 8 juin 2024 dans Général
4 Réponses

– Le complément d’objet fait partie du prédicat, c’est à dire de ce qui est dit en premier qu’il soit direct (sans préposition) ou indirect (avec préposition).
Le complément d’objet direct :
« je mange » seul est possible, mais il y a toujours un objet, qu’il soit ou non exprimé.
Le complément d’objet indirect :
« Je parle » peut fonctionner seul mais de la même façon, il y a toujours un objet :  « je parle à quelqu’un » ou alors on précise ; je ne parle à personne (et là encore apparaît l’objet « personne » précédé d’une préposition. Je donne … quelque chose … à quelqu’un  (COD + COI)
Le complément d’attribution est une forme du complément d’objet indirect. On le trouve derrière les verbes dont le sens attribue ou retire quelque chose.
Le complément circonstanciel est un mot (ou groupe de mots) qui « complète » l’action exprimée par le verbe du point de vue des circonstances (le lieu, le temps, la mesure, la matière, etc.). Le complément circonstanciel est la plupart du temps introduit par une préposition.
L
es circonstances indiquées par les compléments : temps,  lieu, manière,  moyen,  cause,  conséquence, but, accompagnement,  comparaison, opposition,  concession, condition.

Les compléments circonstanciels se déplacent  dans la phrase sans changement de sens :  avec mes amis, je sors tous les samedi – le soir, je sors/je sors le soir – à cause de la pluie le match est annulé/le match est annulé à cause de la pluie – etc.
Les compléments d’objet direct  ne se déplacent pas  : je mange une pomme / je porte une valise/ j’ouvre la porte
Les compléments d’objet indirect ne se déplacent pas sauf pour exclure un autre complément  : à mes amis, je parle  (et non aux autres)- pour mes amis, j’achète un cadeau (et non à ceux que je ne connais pas).

Remarque : au lieu d’enlever des points, demandez des explications complémentaires. C’est plus productif il me semble.

Tara Grand maître Répondu 7 jours auparavant

Sans plaisanter aucunement, je complète ma culture sur la grammaire scolaire française dont la terminologie me semble parfois étrange. Je m’abstiens d’ailleurs désormais de répondre sur ces sujets, préférant attendre les questions sur la grammaire latine, bien plus ergonomique. Accusatif, génitif, datif, ablatif, c’est la panacée pour tout comprendre sur les compléments.
Je vois en tout cas avec plaisir réapparaitre un complément circonstanciel « de matière », idée qualifiée de saugrenue par le  concombre masqué et qui m’avait valu des railleries en d’autres… circonstances.

7 jours auparavant.

Oui je sais. La nomenclature….

7 jours auparavant.

Oui je sais. La nomenclature…
Complément circonstanciel : toujours du verbe. Pas du nom. Quand même, cela est fixé.

7 jours auparavant.

Bretzel liquide ! mais keskeucé donc un complément circonstanciel ?
Il fabrique une porte en bois = CC (de matière) du verbe fabriquer.
Il répare la porte en bois = complément du nom (de matière) porte.

(Et donc dans une échelle en bois, en bois est complément du nom échelle.)

7 jours auparavant.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.