RE: Ce n’est pas la seule porte qu’elle ait ouverte : « ait » ou « a »?

Bonjour à tous,

Je m’excuse de ne pas pouvoir utiliser les accents ou les symboles propres à la langue francaise, je suis sur un ordinateur étranger qui ne prend pas en charge le francais. J’ai essayé de copier-coller chaque symbole mais il se peut que j’en ai oublié.

J’ai une question sur la conjugaison de cette phrase:

« Ce n’est pas la seule porte qu’elle ait ouverte… ». Ma subordonnée est conjuguée au subjonctif, mais je me demande si l’indicatif n’est pas plus approprié. « Mais ce n’est pas la seule porte qu’elle a ouverte… »

Qu’en pensez-vous?

Contexte:

Le texte parle de la crise demographique dans une région donnée. La crise démographique a poussé les habitants de cette region à s’ouvrir sur le monde, mais elle leur a aussi permis de se débarrasser de leurs préjugés sexistes en autorisant les femmes à rejoindre des activités qui leur étaient autrefois interdites. Cette phrase sert d’introduction aux propos d’un participant que nous avons interviewé qui vont dans ce sens.

Merci beaucoup pour votre aide et bonne journée!

arteartemiss Débutant Demandé 3 jours auparavant dans Conjugaison
4 Réponses

S’il l’on veut exprimer une certitude, ou présenter un fait comme incontestable, on peut utiliser l’indicatif : l’homme est le seul de tous les animaux qui est droit sur ses pieds (Fénelon).
On utilise le plus souvent le subjonctif pour atténuer le sens trop nettement absolu de l’expression (Dictionnaire des difficultés de la langue française)

PhL Grand maître Répondu 2 jours auparavant
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.