RE: Causse ou causse majuscule ou minuscule

Bonjour,
Faut-il la majuscule ou la minuscule dans
le causse de XX
J’aurais tendance à penser que non mais je trouve un site internet qui me donne un doute:
Typographie
Avec une majuscule : »les Causses du Quercy, les Grands Causses, les Causses ». Avec une minuscule : « le causse Noir, le causse Méjean, le causse du Larzac, le causse de Sauveterre, le causse de Séverac, le causse Comtal ».
trouvésur https://www.cordial.fr/dictionnaire/definition/causse.php
merci d’avance de votre avis!

tangerinegreen Débutant Demandé le 10 mai 2022 dans Général
3 Réponses

Pour désigner un lieu par son nom, le principe classique est de ne pas mettre de majuscule au nom commun quand ce nom est complété par un mot le déterminant précisément, qu’il s’agisse d’un nom propre, d’un adjectif, d’un complément du nom déterminatif (le mont Everest, le mont Blanc, les mont des Alouettes, l’océan Atlantique, le pas de Calais…).
On est d’accord avec tous les exemples du site Cordial où ils demandent la minuscule au mot « causse » quand il est complété. C’est bien là la règle générale.

Il ne reste donc que les exceptions à traiter.

1. Si on parle d’un lieu géographique précis mais sans précision à cause de l’évidence, la majuscule se transmet facilement au nom générique car ce dernier endosse alors le rôle du nom spécifique : le palais des papes d’Avignon –> le palais des Papes –> le Palais ; le mont Saint-Michel –> le Mont.
Avec cette approche, il est possible dans un article d’écrire une première fois « les causses de Xxxx » puis « les Causses » dans la suite de l’article. S’il existe en France des endroits où les gens disent « les Causses », sans plus de précision, comme un nom propre désignant un lieu géographique précis et absolu, et non pour désigner « des plateaux karstiques érodés qui… », alors ils ont raison de mettre la majuscule.
Si les causses sont une particularité française et qu’en France il existe une évidence que « les Causses » désigne certains causses en particulier, une région bien identifiée, sans qu’il soit besoin de préciser, alors il est normal de mettre une majuscule.

2. Les Grands Causses. Il n’existe pas en français de cas où on mette une majuscule au mot spécifique sans en mettre également au mot générique si le mot spécifique est un adjectif précédant le mot générique. Exemple fictif : le mont Blanc / le Blanc Mont. C’est-à-dire que le spécifique ne peut pas précéder le générique sans que le générique devienne lui aussi spécifique. C’est cohérent avec la règle des titres d’œuvres ou de personnages pour lesquels on met une majuscule au premier nom mais également au premier adjectif s’il le précède (le Petit Chaperon rouge). J’applique personnellement cette règle, sans prétendre qu’elle est logique, mais elle me semble faciliter la lecture, et faciliter la compréhension de la façon donc sont regroupés les mots. Je désapprouverais totalement « les Grands causses ».

3. Pour les causses du Quercy, rien selon moi ne justifie une différence de traitement avec les causses du Larzac, sauf raison historique qui m’échapperait (Causse serait par exemple l’évolution d’un nom propre local, ne signifiant pas causse…) ; un quartier de Paris s’appelle « le Marais », où il n’y a probablement plus de marais depuis longtemps, mais la majuscule est obligatoire car le sens du mot a disparu et il ne reste qu’un nom propre. Mais de ce que je pense en connaître, les Causses du Quercy sont bien des causses et ne méritent pas leur majuscule davantage que d’autres causses. Pourquoi seraient-ils devenus nom propre davantage que d’autres causses ?

4. Quand on constate que c’est à chaque fois que le mot « causse » est utilisé au pluriel que le site Cordial exige la majuscule, on peut penser que quelque part un chef de l’orthographe estime que si le mot « causse » est généralement un nom commun, dès qu’il est utilisé au pluriel il cesse de désigner des causses proprement dites pour désigner une région identifiable constituée de causses, et méritant d’être considéré comme un nom propre, comme le nom d’une région.

Ne mettez donc de majuscule au mot « causse » que quand vous décidez en conscience de vous situer dans l’un des cas de figure exceptionnels exposés ci-dessus.

Mais si vous écrivez pour l’office de tourisme, mettez des majuscules partout, ils aiment ça : le Président de l’Office de Tourisme des Hauts Plateaux des Hauteurs Municipales des Causses du Sud…

Pie Érudit Répondu le 11 mai 2022
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.