RE: « après que » + indicatif dans une phrase infinitive

Répondu

Bonjour,

La phrase ou je doute est la suivante :

« Commencer la journée en battant Benoît après qu’il a refusé de me serrer la main, je ne pouvais pas rêver mieux »

Je sais qu’il faut mettre l’indicatif après « après que », mais est-ce toujours correct dans une phrase infinitive ?

 

D’avance merci pour votre aide.

Max

Zab Débutant Demandé le 10 janvier 2022 dans Général
4 Réponses
Meilleure réponse

Ce qui dérange d’abord est sans doute la non concordance des temps entre la principale et [la proposition infinitive contenant un verbe conjugué].
— [Sortir après qu’il a plu], c’est agréable.
— [Sortir après qu’il avait plu], c’était agréable.
Cette concordance montre qu’on parle de faits précis ayant lieu ou ayant eu lieu, et il faut bien utiliser l’indicatif après « après ».
— Commencer la journée en battant Benoît après qu’il a refusé de me serrer la main, je ne peux pas rêver mieux.
— Commencer la journée en battant Benoît après qu’il avait refusé de me serrer la main, je ne pouvais pas rêver mieux.

Peut-être cherchiez-vous un effet de proposition infinitive intemporelle comme par exemple [sortir après la pluie].
— [Sortir après la pluie], c’était, c’est, et ce sera toujours agréable.
Alors je pense comme vous le suggérez qu’il peut exister des propositions infinitives, exprimant des situations non concrètes, totalement décontextualisées même avec un verbe conjugué dépendant de l’infinitif ; que dans ces cas on ne trouve pas davantage de caractère accompli avec « après que » qu’on en trouve avec « avant que » ; et que le subjonctif passé est alors le temps adapté.
— On ne devrait pas sortir après qu’il ait plu. Sortir après qu’il ait plu, quelle joie ce serait. S’endormir après que la nuit soit tombée… Critiquer une personne après qu’elle soit partie, rien de plus agréable…
Votre phrase est suffisamment contextualisée pour que votre proposition infinitive soit datée et concrète, et que sa subordonnée en « après que » soit à l’indicatif. Mais en neutralisant les protagonistes et les temps, selon moi le subjonctif tient la route…
— Commencer une journée en battant un adversaire après qu’il ait refusé de saluer, on ne saurait rêver mieux.

Feuillu Grand maître Répondu le 10 janvier 2022

Une explication très claire et détaillée.  Si je pouvais je labelliserais votre message « meilleure réponse » !
Pink Panther — Ensemble d'autocollants pour télégrammes

le 11 janvier 2022.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.