RE: Apprendre pour désapprendre ?

Répondu

Bonsoir,

Un jour j’ai lu  » J’ai mis des années à apprendre mais bien plus à désapprendre (sous-entendu pour que le naturel soit réellement  »naturel » et pas  »réflexion).
C’est un peintre qui a prononcé ces mots. (Picasso ou Dali de mémoire, sans certitude) Le sujet était sur l’art de sa peinture.
Ce ne sont pas franchement non plus les termes précis que ce peintre a employés (excusez-m ‘en) mais cela rejoint un peu ma réflexion.

Je n’étais pas trop nulle dans la langue française quand elle me venait  »naturellement » sans réfléchir.
Depuis que je souhaite m’améliorer, j’apprends multitude de règles que j’avais oubliées ou bien d’autres que je ne connaissais pas vraiment. Mais…. replonger dans les explications basiques (respectueusement parlant)  de certaines (la plupart)  m’enlève ce qui m’était jusqu’alors purement naturel, sans même y réfléchir une seconde.

Mon but était/est de m’améliorer…pas de perdre.
Certes je m’améliore sur ce que je ne connaissais pas MAIS je perds et me surprends à réfléchir sur ce que je connaissais naturellement ….sans avoir besoin auparavant d’y réfléchir une seule seconde. (comme si c’était inné)

Donc c’est assez bizarre.

Vous en pensez quoi de tout cela ?

Merci pour vos ressentis et retours…

Cocojade Érudit Demandé le 2 juin 2022 dans Général
3 Réponses

D’une manière générale, ce n’est pas votre cas puisque vous persévérez dans votre apprentissage, beaucoup de francophones considèrent que la langue écrite ou parlée devrait leur venir « naturellement », à savoir sans aucun effort d’apprentissage surtout s’il est fastidieux.
Aussi, voit-on de nombreux adultes se plaindre de la grande aridité de la langue française (ce qui est un autre débat reposant sans doute sur un constat fondé…), mais en définitive, c’est l’expression d’une résistance à apprendre les règles de leur propre langue.
Je ne vois pas pourquoi il faudrait parler, écrire, etc. correctement sans réfléchir alors que la langue est un outil complexe de pensée et d’élaboration, cela ne nous viendrait pas à l’idée pour les maths ou la musique, ou même la plomberie…

joelle Grand maître Répondu le 3 juin 2022

Bonsoir Joelle,

Merci pour votre cheminement. Il rejoint le mien. Français ou pas, si nous souhaitons écrire ou parler correctement notre langue, il nous faut en apprendre les règles. Avec plus ou moins de facilité(s ?) selon ses propres aptitudes.
Ce n’est qu’ensuite que le maniement de ces règles devient naturel (pour certains) ou pas (pour d’autres)… Comme pour toutes les disciplines.

Ceci étant dit, en matière de consolidation des acquis, d’autres critères peuvent aussi influer.
Positivement comme la lecture régulière, des mots croisés, etc .L’exercice régulier comme pour un sportif.
D’autres + ou – positivement, comme c’est le cas pour moi. A savoir que décortiquer certaines règles m’en fait parfois perdre la logique acquise et me fait me poser des questions là où il n’y en avait pas.

Cela passera 🙂
Merci pour votre retour Joelle…

le 3 juin 2022.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.