RE: Accord du participe passé avec « en »

Depuis le début de la journée, je tourne autour de cette phrase  :

« Nous en avons tant vu qui se sont laissé séduire  »

Je m’interroge sur l’accord du participe « vu ».
Il me semble qu’en général avec le pronom neutre « en » qui reprend un autre élément de la phrase, le participe reste invariable.
Mais ici je ne comprends pas bien : est-ce que « en » sous-entend « les gens, les êtres humains » en général ou est-ce qu’il annonce la relative qui suit ?

Merci de votre aide et bonne soirée,
Illys

Illys Débutant Demandé le 28 mars 2021 dans Accords
7 Réponses

Bonsoir,

Il faut savoir que des grammairiens et non des moindres  (revisse, Goosse, Damourette et Pichon, etc.) admettent l’accord en genre et en nombre, ne serait-ce que pour ne pas soutenir mordicus à qqn qu’il a fait une faute.

En effet, selon le Bon usage actuel (qui est, pour beaucoup, la meilleure grammaire contemporaine) :
« L’usage n’est pas général, et il n’est pas rare qu’on traite en comme un autre pronom personnel et qu’on lui attribue le genre et le nombre du nom représenté. Cette variation ne peut donc être taxée d’incorrecte.
La variation a même la faveur de certains linguistes, Damourette et Pichon notamment, qui donnent seulement des ex. allant dans ce sens. »

Par ailleurs, il importe de savoir que, pour certains concours et examens organisés par le ministère de l’éducation, l’accord est également admis. L’arrêté ministériel du 28 décembre 1976 dit « arrêté Haby », encore en vigueur, dispose :

« 11. Accord du participe passé conjugué avec avoir dans une forme
verbale précédée de en complément de cette forme verbale :
J’ai laissé sur l’arbre plus de cerises que je n’en ai cueilli.
J’ai laissé sur l’arbre plus de cerises que je n’en ai cueillies.
L’usage admet l’un et l’autre accord. »

Prince Grand maître Répondu le 28 mars 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.