RE: Accord des adjectifs composés

Bonjour,

Avez-vous une idée de la raison pour laquelle l’adjectif « mort » reste invariable dans « mort-né » : une enfant mort-née / des enfants mort-nés et non morte-née/morts-nés, alors que dans une autre configuration, cet adjectif s’accorde : mort(e)(s)-vivant(e)(s), ou que dans une configuration identique un autre adjectif s’accorde : premier(e)(s)/dernier(e)(s) né(e)(s) ?

Pour « nouveau-né », je comprends l’invariabilité (même si on trouve des cas d’accord), puisque « nouveau » n’est plus un adjectif, mais un adverbe (extrait du tlfi) :

II. −Emploi adv.
A. −[Avec part. passé formant un adj. ou un subst. comp.] V. aussi supraI A 1 c.Du beurre nouveau battu, des vins nouveau percés (Littré). V. nouveau-né.Les nouveau-venus (…) pour la plupart ne s’attendaient pas à pareille rencontre (Theuriet, Mariage Gérard, 1875, p.66).Il ne semble pas que les pestiférés nouveau venus aient jamais été en contact direct avec les autres, parqués dans des quartiers fermés (Artaud, Théâtre et son double, 1938, p.21).

Mais « mort » n’a pas cette valeur adverbiale. D’ailleurs, on comprend en effet bien : un enfant nouvellement né, mais je ne vois pas ce que voudrait dire un enfant mortellement né.

Merci.

souriceau Maître Demandé le 23 août 2022 dans Accords
5 Réponses

Bonsoir,
pour ma part je pense que certains termes viennent de temps reculés et que c’est l’oralité qui a fait la règle.
On pourrait se laisser aller à penser que la grammaire s’est pliée de force à l’usage et qu’elle a décrété que mort aurait valeur d’adverbe pour que l’usage soit justifié.
Explication poétique et absolument invérifiable mais ce ne serait pas la première fois que grammaire et syntaxe nous imposent la seule explication qui vaille :

« Parce que, c’est comme ça ! »

Ouatitm Grand maître Répondu le 23 août 2022

Bien pensé, l’usage est ainsi…et l’on sait que ce n’est pas forcément logique.
Ça ne dit pas pourquoi, à quel moment, et de quelle manière, ce qui est la question de Souriceau.

le 23 août 2022.

Effectivement, je pense également, qu’il sera difficile d’attester de la valeur adverbiale de « mort » dans « mort-né »
Les cas d’invariabilité injustifiables sont nombreux :

« Élodie est quelqu’une de gentille » devrait être logique et pourtant.

le 23 août 2022.

Merci Ouatitm pour votre réponse. Oui, j’aime encore mieux un « Parce que c’est comme ça ! » qu’une justification a posteriori avec une analyse (mort comme adverbe) qui me semble peu défendable.

(J’ai bien noté le « décrété », et j’ai souri.)

le 23 août 2022.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.