Verbes pronominaux

Répondu

Bonjour,

Je suis complètement perdu pour cette partie,

Verbes pronominaux non réfléchis :

– La bouteille se vide. Tu tobstines. Je me ris  de ses accusations. Il se contredit.
– La loi s’interprète avec prudence. Elles se baignent. L’enfant s’est écrié. Je

me demande où il est.

Ici, je n’arrive pas à me faire comme idée que le sujet ne subit pas l’action.

Verbes accidentellement pronominaux :
– La bouteille se vide. Tu t’obstines. Je me ris de ses accusations. Il
 se contredit.
– Il s’arroge tous les droits. La lampe s’éteint avec ce bouton. Elle se doute de quelque chose. Je
 me repose.

Ici, ce sont des verbes pouvant être sans ou avec un pronom réfléchi POURTANT, il est possible d’avoir vider/se vider par exemple

Je n’arrive pas du tout à comprendre tout ceci, pouvez-vous me venir en aide ?
Merci,
Andy,

orthody Membre actif Demandé le 2 septembre 2017 dans Accords
Ajouter un commentaire
20 réponse(s)
 

Cher Andy,

Si vous relisez la réponse donnée plus haut, la quatrième, là où il est question de synchronicité, il me semble que vous trouverez la réponse.  Je vous la redonne en bref ici : un verbe accidentellement ou occasionnellement pronominal est un verbe qui a une forme simple, non pronominale et une autre pronominale. Parfois, le sens change, comme l’a si bien expliqué Chambaron dans sa réponse au sujet de la catégorisation des verbes pronominaux.

Toutefois, si cela ne suffit pas, on pourrait revoir la question. Il est possible que vous vous en fassiez trop (voilà un de ces verbes : « faire » – verbe simple – et « s’en faire » ! C’est tout à fait le hasard, la coïncidence, la synchronicité qui l’ont amené.

Zully Grand maître Répondu le 3 septembre 2017
Ajouter un commentaire

Je n’y comprends rien, j’ai répondu hier soir… et voilà que ma réponse a disparu. Bref, je disais, Andy, que vous avez la réponse à votre question dans la quatrième réponse, celle qui parle de synchronicité, mais que je pouvais vous la répéter en bref :
– vous avez les verbes simples, tels : acheter, battre, casser, garder ;
– vous avez ces  mêmes verbes qui peuvent devenir pronominaux : s’acheter, se battre, se casser, se garder.

J’avais trouvé un joii exemple qui m’échappe maintenant. Mais, ces verbes simples deviennent donc parfois, occasionnellement ou encore accidentellement pronominaux quand justements ils ne sont plus simples.

Je me rappelle avoir écrit que vous vous en faisiez peut-être trop et que vous devriez relire les choses calmement, mais que si cela n’allait toujours pas, on pouvait revoir la question. J’avais dit quelque chose au sujet de la liste si pratique de Chambaron. Cela devrait vous éclaircir les idées.

Pour en revenir à votre interrogation : poser – se poser / nettoyer – se nettoyer /   ruer – se ruer / mais il n’y a pas de rebeller  Donc, les trois premiers sont accidentellement pronominaux et le dernier est essentiellement pronominal. On trouve dans cette catégorie des verbes comme : s’envoler, se gausser, se méfier, verbes qui n’existent pas à la forme simple.

Est-ce que cela va mieux ?

Zully Grand maître Répondu le 5 septembre 2017
Ajouter un commentaire

Bonjour,

Je suis désolé, je n’arrive pas à bien comprendre la chose. Je ressens comme un blocage, je ne sais pas pourquoi.

Par exemple, est-il possible de me dire pourquoi « intéresser » est ici accidentellement pronominal.

Je mattends au pire. Je mintéresse à toi. Quils sabstiennent de venir ! Mon lacet sest encore cassé.

Je vous remercie pour votre patience,

Andy.

orthody Membre actif Répondu le 5 septembre 2017
Ajouter un commentaire

Je viens de comprendre… Il fallait aller sur la page 2… Mince, j’étais en train de croire à un esprit taquin !
Bon, allons-y :

Nous avons  des verbes qui sont essentiellement pronominaux ; ils sont toujours pronominaux, comme « se rebeller », « s’envoler ».

Nous avons également des verbes qui ont deux formes, une pronominale et une simple bien que parfois le sens du verbe change selon qu’il soit pronominal ou pas. Les verbes qui ont ces deux formes sont dits accidentellement / occasionnellement pronominaux. C’est donc du fait qu’ils sont parfois pronominaux.  Dans cette catégorie on a acheter – s’acheter – intéresser – s’intéresser. 

Dans le dernier exemple que vous donnez « Je m’intéresse à toi » il s’agit du verbe « s’intéresser » alors que la forme « intéresser » conviendrait pour que je dise : votre cas intéresse des personnes comme moi. Cela implique que « s’intéresser » est un verbe accidentellement pronominal.

Pour les autres verbes de votre dernier exemple, je pense que vous pourrez trouver tout seul :
– s’abstenir, pouvez-vous trouver une forme non pronominale ? Réponse : non;
– se casser, pouvez-vous trouver une forme non pronominale ? Réponse : oui, casser.
Cela fait que « s’abstenir » est essentiellement pronominal et que « se casser » est accidentellement /occasionnellment / parfois pronominal.

Cela ira ?

Zully Grand maître Répondu le 5 septembre 2017
Ajouter un commentaire

Un verbe appartient à la base à l’une des trois  catégories : essentiellement ou occasionnellement pronominal, ou hybride selon le sens. Ce n’est qu’ensuite qu’il est utilisé selon les besoins de façon réciproque, passive ou réfléchie.
« Appeler » est un verbe transitif, qui peut s’employer pronominalement des trois manières citées : ils s’appellent souvent au téléphone, cet objet s’appelle une chaise, il s’appelle lui-même le « parrain des oubliés ».

Chambaron Grand maître Répondu le 5 septembre 2017
Ajouter un commentaire

Encore une fois merci à vous deux pour vos réponse.

Zully, pour revenir à votre (bout de) réponse :
« Pour les autres verbes de votre dernier exemple, je pense que vous pourrez trouver tout seul :
– s’abstenir, pouvez-vous trouver une forme non pronominale ? Réponse : non;
– se casser, pouvez-vous trouver une forme non pronominale ? Réponse : oui, casser. »

Pouvez-vous m’expliquer la cas pour « je m’attends au pire » ?

Je vous remercie,

orthody Membre actif Répondu le 5 septembre 2017
Ajouter un commentaire

Bonsoir,

On peut casser la coquille d’une noix, avec une pince . Verbe casser ( transitif 
direct, car il admet un C.O.D )
On peut se casser la figure sur la glace, ou se casser une dent
en croquant une noisette.  C’est un verbe occasionnellement pronominal.

S’abstenir lui est essentiellement pronominal, car on s’abstient de faire :

Le verbe abstenir ne (se rencontre) jamais sans pronom.  ←  Pron passif.

Ensuite, il y a des sens, réfléchis,réciproques .
Je m’habitue à lui. Nous nous parlerons demain.
Ce marteau  s’emploi  facilement. P passif .

Estudiantin. Érudit Répondu le 6 septembre 2017
Ajouter un commentaire

Bonsoir Andy,

Pour le verbe s’attendre, comme dans votre phrase « Je m’attends au pire », il est pronominal dans ce cas. Du fait qu’il a une forme non pronominale « attendre », il appartient, par conséquent,  à la catégorie des verbes… dites-le-moi.

Bien amicalement.

Zully Grand maître Répondu le 7 septembre 2017
Ajouter un commentaire

… Accidentellement pronominal ?

Bien à vous

orthody Membre actif Répondu le 7 septembre 2017
Ajouter un commentaire

Vous avez réussi ! Bravo.

Zully Grand maître Répondu le 8 septembre 2017
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.