Verbes pronominaux

Répondu

Bonjour,

Je suis complètement perdu pour cette partie,

Verbes pronominaux non réfléchis :

– La bouteille se vide. Tu tobstines. Je me ris  de ses accusations. Il se contredit.
– La loi s’interprète avec prudence. Elles se baignent. L’enfant s’est écrié. Je

me demande où il est.

Ici, je n’arrive pas à me faire comme idée que le sujet ne subit pas l’action.

Verbes accidentellement pronominaux :
– La bouteille se vide. Tu t’obstines. Je me ris de ses accusations. Il
 se contredit.
– Il s’arroge tous les droits. La lampe s’éteint avec ce bouton. Elle se doute de quelque chose. Je
 me repose.

Ici, ce sont des verbes pouvant être sans ou avec un pronom réfléchi POURTANT, il est possible d’avoir vider/se vider par exemple

Je n’arrive pas du tout à comprendre tout ceci, pouvez-vous me venir en aide ?
Merci,
Andy,

orthody Membre actif Demandé le 2 septembre 2017 dans Accords
Ajouter un commentaire
20 réponse(s)
 

Chambaron,

Je vous remercie également pour votre aide,

Je copie-colle votre réponse sur mes fiches !!

Bonne soirée

orthody Membre actif Répondu le 2 septembre 2017

Si vous domptez les pronominaux et leurs participes, vous serez le roi de la jungle grammaticale !

le 2 septembre 2017.
Ajouter un commentaire

Je garde aussi la fiche, Chambaron ! Vous avez des réponses qui m’appportent toujours de nouvelles choses.
Je remercie orthody d’avoir posé la question : cela me permet de mieux cerner le sujet.

Bonne suite orthody !

Zully Grand maître Répondu le 2 septembre 2017
Ajouter un commentaire

Bonjour,

Je m’excuse car en fait, cette discussion n’est pas terminé. En effet, j’éprouve une dernière difficulté, à savoir, comment reconnaître un verbe accidentellement pronominal :
Voici trois phrases en guise d’exemple :
– Il se pose des questions. La plaie se nettoie à leau. Ils se rebellent. Il sest rué vers moi.
– Le tableau s’évalue une fortune. Je m’attaque à la haie. Elle
 se fatigue. Elle se méfie.
– Les oiseaux senvolent. Je me doute que cest toi. Elle se gratte sans cesse. La clé se tourne dans ce sens.

J’ai très bien compris pour la question de l’accord dans la mesure où  on accorde toujours sauf pour le verbe s’arroger (notons que s’arroger s’accorde avec le COD s’il est placé avant le participe)

Cependant, je ne reconnait pas le verbe systématiquement et ce malgré vos explications

Voici mon raisonnement :
* Savoir si le verbe peut être pronominal et non pronominal
* s’il y a un sous-entendu, ce n’est pas ça
*Voir si les verbe est réfléchi et à la voie active

Pouvez-vous me dire si mon raisonnement est bon,

Je vous remercie,

Andy,

orthody Membre actif Répondu le 3 septembre 2017
Ajouter un commentaire

Cher Andy,

Si vous relisez la réponse donnée plus haut, la quatrième, là où il est question de synchronicité, il me semble que vous trouverez la réponse.  Je vous la redonne en bref ici : un verbe accidentellement ou occasionnellement pronominal est un verbe qui a une forme simple, non pronominale et une autre pronominale. Parfois, le sens change, comme l’a si bien expliqué Chambaron dans sa réponse au sujet de la catégorisation des verbes pronominaux.

Toutefois, si cela ne suffit pas, on pourrait revoir la question. Il est possible que vous vous en fassiez trop (voilà un de ces verbes : « faire » – verbe simple – et « s’en faire » ! C’est tout à fait le hasard, la coïncidence, la synchronicité qui l’ont amené.

Zully Grand maître Répondu le 3 septembre 2017
Ajouter un commentaire

Je n’y comprends rien, j’ai répondu hier soir… et voilà que ma réponse a disparu. Bref, je disais, Andy, que vous avez la réponse à votre question dans la quatrième réponse, celle qui parle de synchronicité, mais que je pouvais vous la répéter en bref :
– vous avez les verbes simples, tels : acheter, battre, casser, garder ;
– vous avez ces  mêmes verbes qui peuvent devenir pronominaux : s’acheter, se battre, se casser, se garder.

J’avais trouvé un joii exemple qui m’échappe maintenant. Mais, ces verbes simples deviennent donc parfois, occasionnellement ou encore accidentellement pronominaux quand justements ils ne sont plus simples.

Je me rappelle avoir écrit que vous vous en faisiez peut-être trop et que vous devriez relire les choses calmement, mais que si cela n’allait toujours pas, on pouvait revoir la question. J’avais dit quelque chose au sujet de la liste si pratique de Chambaron. Cela devrait vous éclaircir les idées.

Pour en revenir à votre interrogation : poser – se poser / nettoyer – se nettoyer /   ruer – se ruer / mais il n’y a pas de rebeller  Donc, les trois premiers sont accidentellement pronominaux et le dernier est essentiellement pronominal. On trouve dans cette catégorie des verbes comme : s’envoler, se gausser, se méfier, verbes qui n’existent pas à la forme simple.

Est-ce que cela va mieux ?

Zully Grand maître Répondu le 5 septembre 2017
Ajouter un commentaire

Bonjour,

Je suis désolé, je n’arrive pas à bien comprendre la chose. Je ressens comme un blocage, je ne sais pas pourquoi.

Par exemple, est-il possible de me dire pourquoi « intéresser » est ici accidentellement pronominal.

Je mattends au pire. Je mintéresse à toi. Quils sabstiennent de venir ! Mon lacet sest encore cassé.

Je vous remercie pour votre patience,

Andy.

orthody Membre actif Répondu le 5 septembre 2017
Ajouter un commentaire

Encore une fois merci à vous deux pour vos réponse.

Zully, pour revenir à votre (bout de) réponse :
« Pour les autres verbes de votre dernier exemple, je pense que vous pourrez trouver tout seul :
– s’abstenir, pouvez-vous trouver une forme non pronominale ? Réponse : non;
– se casser, pouvez-vous trouver une forme non pronominale ? Réponse : oui, casser. »

Pouvez-vous m’expliquer la cas pour « je m’attends au pire » ?

Je vous remercie,

orthody Membre actif Répondu le 5 septembre 2017
Ajouter un commentaire

Bonsoir Andy,

Pour le verbe s’attendre, comme dans votre phrase « Je m’attends au pire », il est pronominal dans ce cas. Du fait qu’il a une forme non pronominale « attendre », il appartient, par conséquent,  à la catégorie des verbes… dites-le-moi.

Bien amicalement.

Zully Grand maître Répondu le 7 septembre 2017
Ajouter un commentaire

… Accidentellement pronominal ?

Bien à vous

orthody Membre actif Répondu le 7 septembre 2017
Ajouter un commentaire

Vous avez réussi ! Bravo.

Zully Grand maître Répondu le 8 septembre 2017
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.