Ils se sont suivi(s) de près : comment accorder ?

Bonjour,sur le blog de Mamiehiou (dans la rubrique, l’accord des verbes pronominaux), elle écrit ceci:

Verbes qui n’entrent dans aucune catégorie

SE SUCCÉDER, SE SUIVRE

Ils se sont succédé de père en fils.

Pas d’accord (se est COI) et ce n’est pas un verbe pronominal réciproque

Ils se sont suivi de près.

Même chose.

 

J’ai du mal à concevoir le non accord de suivi dans la seconde phrase

 

pareto Amateur éclairé Demandé le 2 juin 2015 dans Accords
Ajouter un commentaire
36 réponse(s)
 

Bonjour à tous !
Voilà que je tombe par hasard sur ce site où l’on discute d’une question d’accord que j’ai abordé dans mon blog.  Sachez que je suis, comme vous, à la recherche des réponses aux questions que je me pose. Je ne veux être en aucun cas péremptoire et c’est bien modestement que je tente d’éclairer autant que je le peux  ceux qui sont en recherche, comme moi. En outre, je ne prétends pas ne faire aucune erreur.
S’il arrive parfois qu’on rencontre « des incorrections  venant de sites censés nous instruire », et elles sont légion, c’est à nous de faire la part des choses, avec toute la sérénité et la courtoisie dont nous sommes capables.
Je remercie vivement Monsieur Jean Bordes pour son intervention. Il me donne le courage de continuer.
Grammaticalement vôtre,
Mamiehiou
http://mamiehiou.over-blog.com/article-_accueil_-110264108.html

mamiehiou Débutant Répondu le 6 juin 2015
Ajouter un commentaire

Question d’accord !
J’aurais dû être plus vigilante lorsque j’ai écrit : une question d’accord que j’ai abordé dans mon blog.
J’aurais dû écrire :
une question d’accord que j’ai abordée dans mon blog
ou
la question d’un accord que j’ai abordé dans mon blog
Je fais amende honorable.

mamiehiou Débutant Répondu le 6 juin 2015

Je me disais aussi…

le 6 juin 2015.
Ajouter un commentaire
Voici ce qui est donné par Bescherelle ; verbe pronominal, se suivre.
                               http://www.bescherelle.com/conjugueur.php?term=se%20suivre

Je me suis suivi(e)
tu t’ es suivi(e)
il (elle) s’ est suivi(e)
nous nous sommes suivi(e)s
vous vous êtes suivi(e)s
ils (elles) se sont suivi(e)s

 Pourquoi alors cette référence ne tient-elle pas compte de la règle donnée comme intangible  ? 

 

 
joelle Grand maître Répondu le 6 juin 2015
Ajouter un commentaire

Je me suis suivie en rêve dans les méandres de ma pensée comme un fantôme parti à la recherche de la vérité.
Avec une petite gymnastique d’esprit, le pronom est réfléchi et COD du verbe. Dans ce cas-là, pas de doute, on a l’accord du participe.

mamiehiou Débutant Répondu le 7 juin 2015
Ajouter un commentaire

bonjour, l’auteur de la question que je suis n’a pas encore trouvé la sérénité dans l’esprit,  ne sachant que retenir.
à mamiehiou, je voudrais vous remercier pour votre intervention. Je vous suis régulièrement et je connais votre passion pour notre langue et si à travers ma phrase« des incorrections  venant de sites censés nous instruire », vous avez relevé un manque de courtoisie, sachez que cela n’était pas mon intention et par conséquent, je vous prie de m’excuser. Cela dit, les positions tranchées, concernant ma question(suivi ou suivis),  entretiennent davantage la confusion dans mon esprit.
si Jean bordes n’avais pas dit que  dans Le petit Grevisse, il n’avais relevé aucune erreur, j’aurais affirmé, moi, que l’orthographe est un truc impossible.

pareto Amateur éclairé Répondu le 7 juin 2015
Ajouter un commentaire

l’auteur de la question,que je suis, ne sait toujours pas comment écrire, ils se sont suivi(s) de près.

pareto Amateur éclairé Répondu le 8 juin 2015

Moi non plus.
Mais vous avez ouvert là un grand chantier qui ne peut donner lieu qu’à interprétations. Je n’ai pas trouvé (curieusement) d’autres références, mais il y tout lieu de penser que les grammairiens ne sont pas tous d’accord (dommage, Hanse est muet sur ce point).
Cela fait partie des incertitudes de notre grammaire comme nous en connaissons beaucoup, par exemple certains sont partisans de  « elle s’est fait l’écho », d’autres de « elle s’est faite l’écho ».
Il faut accepter ce fait, mais il faudra bien faire un choix  lorsqu’on sera amené à l’écrire, et là…

le 8 juin 2015.

EN résumé, Ce n’est pas réfléchi car on ne peut pas se suivre soi-même, ce n’est pas réciproque car on ne peut pas suivre quelqu’un qui nous suit, en revanche :
1 peut suivre 2 qui suit 3 qui suit 4 et 5… à la fin vous avez un sujet pluriel et un pronom « se » qui est COD et non COI comme dans le verbe transitif indirect « succéder ». L’accord semble juste mais le sens donne une nuance d’erreur à cet accord. A suivre…

le 8 juin 2015.
Ajouter un commentaire

Je remercie MM. Pareto et Bordes pour leurs derniers commentaires.
Le cheminement de la pensée est une chose bien intéressante.

mamiehiou Débutant Répondu le 8 juin 2015
Ajouter un commentaire

En tout cas, Pareto, vous avez, comme l’on dit familièrement, « soulevé un lièvre » et fait couler beaucoup d’encre.
Le débat était passionnant, mais je crains que nous et surtout vous ne soyons pas plus avancés. Ne nous décourageons pas, il faut encore chercher, chercher…

jean bordes Grand maître Répondu le 9 juin 2015
Ajouter un commentaire

bonjour, certaines réponses ne me sont pas parvenues surtout après celle de mamiehiou

pareto Amateur éclairé Répondu le 10 juin 2015
Ajouter un commentaire

au temps pour moi, les choses sont rentrées dans l’ordre, il fallait juste savoir qu’il existe une deuxième page.

pareto Amateur éclairé Répondu le 10 juin 2015
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.