« d’ouverts » ou « ouverts »

Faut-il dire
<< Dimanche matin, il y aura plein de trucs ouverts. >>
ou
<< Dimanche matin, il y aura plein de trucs d’ouverts. >>
?

Uriopass Débutant Demandé le 3 janvier 2020 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

Plein de boutiques ouvertes, c’est mieux que « d’ouvertes ».

joelle Grand maître Répondu le 3 janvier 2020

De nombreuses boutiques seront ouvertes dimanche matin.

le 4 janvier 2020.

Dans cette phrase, le de est effectivement facultatif, sa présence n’est pas forcément moins bien  que son absence. Et il des fois où il est obligatoire, par exemple :

Il y a quelqu’un de malade.

Voir à ce sujet l’article de Grevisse pp. 291-92 – d) De devant l’attribut

 

phil-en-trope Grand maître Répondu le 4 janvier 2020

Oui mais le conseil de Joëlle (et le mien) valait pour l’exemple donné par Uriopass.

le 6 janvier 2020.
Meilleure réponse

On observe habituellement la construction de + adjectif (ou participe passé) dans des phrases comportant les structures impersonnelles il y a,* il reste, il se trouve, les présentatifs voici et voilà, ou encore certains verbes, dont avoir. Lorsqu’il s’agit d’un nom, l’adjectif respecte la règle générale et s’accorde en genre et en nombre avec le nom qu’il qualifie.

Dans ce bureau, il ne se trouve qu’une personne d’expérimentée. — Voilà une autre semaine de passée. — Cette maison a trois fenêtres de cassées.

L’adjectif introduit par de accompagne également des pronoms. Certains de ces pronoms sont neutres, donc invariables; ils prennent alors la marque du masculin singulier. C’est le cas des pronoms indéfinis n’importe qui, n’importe quoi, personne, quelque chose, quiconque, rien, des pronoms interrogatifs que, qui et quoi, ainsi que des pronoms démonstratifs ça, ceci et cela. L’adjectif associé à ces pronoms sera aussi neutre, c’est-à-dire masculin singulier. Dans tous les cas, ces pronoms ne reprennent aucun élément du contexte.

– Cette femme n’a rien de particulier. – N’importe qui d’un peu futé comprendrait cette histoire. – Quelque chose de nouveau vient de se passer. – Alors, quoi de neuf?

Par contre, lorsque des pronoms reprennent un nom qui précède (l’antécédent), l’adjectif introduit par de s’accorde : il prend le genre de l’antécédent et le nombre du pronom.

– Parmi toutes ces voitures, il n’y en a aucune de belle. – J’ai vu beaucoup de tableaux, mais pas un d’original. – Quand nous parlons de nos filles, il n’y a que la sienne de merveilleuse.

D’après la BDL (*c’est moi qui souligne : votre phrase est dans ce cas).

 Cependant, si vous voulez une formulation plus élégante, suivez les conseils de Joëlle.
Et au choix, selon le niveau de langue souhaité :
Dimanche matin il y aura plein de trucs d’ouverts.
Dimanche matin il y aura plein de boutiques ouvertes.
Dimanche matin il y aura beaucoup de boutiques ouvertes.
Dimanche matin beaucoup de boutiques seront ouvertes.

Tara Grand maître Répondu le 4 janvier 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.