accord un jour accord toujours…

Bonjour,

Selon vous :

Il trouvera un paquet contenant un peu de terre que sa femme y a déposé pour forcer le destin.
OU
Il trouvera un paquet contenant un peu de terre que sa femme y a déposée pour forcer le destin.

Merci!

Dante Membre actif Demandé le 24 juin 2022 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 

Il trouvera un paquet contenant un peu de terre que sa femme a déposé(e) pour forcer le destin.

Il me semble que votre phrase ne va pas , mais c’est très intéressant, car ce n’est pas clair. Et j’aime bien éclaircir le sens.

1) grammaticalement : « déposée » s’accorde avec « terre » sa femme a déposé quoi ? un peu de terre – accord avec terre
2) Vocabulaire : est-ce que l’on dépose de la terre dans un paquet ? Est-ce que sa femme a déposé le paquet ?
3) « déposé » s’accorde avec « paquet », si sa femme a déposé quoi ? un paquet

4) attention au pléonasme : pas de « y » puisque la terre est dans le paquet.

Ce que je comprends (je peux me tromper)
Il trouvera un paquet contenant de la terre, déposé par sa femme pour forcer le destin .
(inutile de préciser qu’elle a mis la terre dans le paquet).

joelle Grand maître Répondu le 24 juin 2022

Déposé et déposée sont possibles.

Prince Grand maître Répondu le 24 juin 2022

1. D’abord quelques notes.

a) « Je suis à Paris et j’y rencontre un ami » (y = à Paris). « Il n’y a dans cette boîte que ce que j’y ai mis » (y = dans cette boîte). Excellente utilisation du pronom « y » dans votre phrase. Il n’y a pas de pléonasme, mais juste une répétition du lieu. Si vous avez besoin du même complément de lieu dans deux propositions, vous l’utilisez dans les deux propositions, c’est normal. C’est une bonne idée que de mettre un simple adverbe dans la seconde proposition, et il ne faut pas supprimer ce complément indispensable.

b) Il n’y a pas forcément de problème de vocabulaire dans votre phrase, vous êtes libre de vos termes. Vous déposez ce que vous voulez dans ou sur ce que vous voulez : déposer une lettre dans une boîte à lettres, déposer de la terre sur un cercueil, déposer les cendres du défunt dans un sanctuaire, déposer un peu de la terre sacrée de Corse dans un coffret… Peut-être que le simple mot « paquet » et le cérémonial supposé du « dépôt » s’accordent mal, mais on n’a pas à intervenir dans votre histoire. Si vous appelez « paquet » un petit sac qui contient un livre, une bague et un peu de terre, ça marche, c’est votre histoire.

c) Recherche de l’antécédent de « que » COD d’une relative.
La relative s’applique souvent au dernier nom la précédant, mais pas toujours :
— Voici un volet d’une maison qui s’est envolé (un volet s’est envolé)
— Voici un volet d’une maison qui s’est envolée (une maison s’est envolée)
Alors quelqu’un viendra répondre : « on écrit envolé ou envolée au choix », quelqu’un qui n’a aucune notion du fait que les phrases portent un sens, et que non, les deux accords ne sont pas possibles. Un seul accord est possible, selon la situation.
Et si l’auditeur ne peut pas savoir de quel sens il s’agit, l’auteur lui le sait forcément, donc on se doute bien qu’il ne nous demande pas notre avis sur ce que seul lui sait, à savoir : qu’est-ce qui s’est envolé ?

d) Donc dans votre phrase, on ne remet pas en cause le « y », on ne remet pas en cause le vocabulaire. Quant à la recherche de l’antécédent, la seule présence du « y » signifiant « dans le paquet » prouve que c’est « un peu de terre », et non « un paquet », qui est le COD du participe passé « déposé ». La question simplifiée devient :
— J’ai trouvé dans ce coffre un peu de terre que tu y avais déposé(e) jadis.

2. Genre de l’antécédent.

Ces rectifications nécessaires étant faites, on peut commencer à répondre à votre question.
Pensez-vous que votre question puisse être assimilée aux suivantes, simplifiées ?
— J’ai trouvé dans ce coffre les bijoux que tu y avais déposés jadis.
— J’ai trouvé dans ce coffre la bague que tu y avais déposée jadis.
— J’ai trouvé dans ce coffre un peu de terre que tu y avais déposé(e) jadis.

Si l’accord est évident pour les deux premières phrases, l’est-il autant pour la troisième ?
Est-ce que « un peu de terre » est féminin ?
* Le « un peu de » ne rend-il pas le syntagme nominal « un peu de terre » masculin ? Non. On a ici juste un adverbe de quantité, comme dans « beaucoup de terre ». C’est dans rares cas que « un peu de » et surtout « le peu de » emportent le genre masculin.
* Mais peut-être « un peu de terre » est-il un partitif, comme « de la terre » ? Oui certainement. C’est effectivement un partitif, toujours au singulier, mais s’accordant néanmoins en genre. Vous avez lu souvent que le partitif était neutre ? Moi aussi, car beaucoup l’écrivent, mais c’est faux.
* Que votre verbe « déposer » soit complété par un complément de but (pour forcer le destin) est-il à prendre en compte ? Non, alors même que Vaugelas, auteur de la règle de l’accord du participe passé, était favorable à ce que cette règle ne s’applique pas quand le participe passé avait un complément confirmant qu’il devait être considéré comme verbe d’action (on a déposé une chose) plutôt que comme un participe passé de transformation (la chose est donc déposée).

3. Conclusion.

Comme vous sans doute, puisque vous posez la question, je trouve que l’absence d’accord passe bien dans votre phrase, mais aucune règle explicite ne l’autorise, hélas. Accordez donc au féminin.
— Il trouvera un paquet contenant un peu de terre que sa femme y a déposée pour forcer le destin.

Benezet Grand maître Répondu le 27 juin 2022

Wow, je suis impressionné! Merci à tous pour vos lumières…

Dante Membre actif Répondu le 27 juin 2022
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.