RE: remplacer un imparfait du subjonctif

Bonjour,

En toute première relecture d’un manuscrit, j’avais logiquement corrigé la phrase : « Sans qu’il s’en rende compte, un sourire se dessina sur ses lèvres. » en « Sans qu’il s’en rendît compte, un sourire se dessina sur ses lèvres. ».

Néanmoins, le roman en question est destiné à un jeune public et n’est pas rédigé dans un français très soigné, tant s’en faut.
C’est pourquoi je me dis qu’il serait sans doute préférable de trouver une tournure pour carrément éviter le mode subjonctif.  D’habitude, je trouve un palliatif, mais là, je sèche…

Si quelqu’un parmi vous a une idée, je suis preneuse ! Merci !

Azucena Maître Demandé le 1 juillet 2018 dans Question de langue
2 Réponses

Bonjour,

J’avais pensé à la proposition infinitive, à laquelle j’ai déjà eu recours plusieurs fois dans cet ouvrage, mais je réalise grâce à vous que c’était effectivement la seconde partie de la phrase qui me posait alors problème.

Merci pour ce « il esquissa un sourire »  qui ne me venait pas à cause du sourire qui était le sujet initial de la deuxième proposition que je ne tenais pas spécialement à changer, l’ouvrage n’étant pas ma propriété.

Cependant, n’étant plus à un changement près, je vais proposer à l’auteur le remplacement total de la phrase en omettant le « sur ses lèvres », ainsi que vous le suggérez, et lui dire, encore une fois, que c’est :
1) pour éviter le subjonctif imparfait (que, visiblement, elle ne connaît pas plus que la majorité des auteurs néophytes)…  [Ce serait là l’objet d’un vaste débat qui, hélas, sortirait du cadre de cette partie du site.]
2) pour rendre la phrase plus légère.

Il est difficile, voire impossible de mettre résolument des imparfaits du subjonctif dans la partie narrative d’un roman où, par ailleurs, tous les dialogues sont carrément et volontairement rédigés en langage non soutenu, voire familier.

Un grand merci pour votre aide !

Bonne journée !

Azucena Maître Répondu le 1 juillet 2018
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.