RE: L’imparfait du subj

Répondu

Bonjour Mesdames et Messieurs

J’ai lu du livre de  Grevisse

Ce qui m’intéresse beaucoup, c’est cette passage.
L’imp du subj peut, dans une sous-phrase ayant la valeur d’une proposition commençant par « méme si », équivaloir à un cond présent.

Pourriez-vous m’aider à donner la phrase équivalente des phrases d’exemple?

Genre:
1) FUSSÉ-JE devant la mort = même si j’étais (ou je serais?) devant la mort.
>>> ça me rend confus, parce que ça serait bizarre que « même si » est suivi d’un cond (je serais), mais la théorie dit que je dois mettre un cond (équivaloir à un cond présent) – alors, je dois écrire « j’étais » ou « je serais » dans la phrase équivalente?.

Aidez-moi aussi à écrire la phrase équivalente de ces phrases au-dessous, svp.
2) DUSSENT-ELLES ne pas avoir de sens commun = ?
3) DUSSE-JE donner la moitié de ma fortune à Mme Bontemps = ?
Etc

Merci beaucoup.

Edwin

Edwindwianto Grand maître Demandé le 25 août 2020 dans Question de langue
6 Réponses

Oui. C’est ça, Edwin. Merci Tara.
Pardon pour le temps mis à vous répondre. Mais votre maman veillait aux grains ! 🙂

Prince Grand maître Répondu le 25 août 2020

Hahaha

Merci beaucoup pour la confirmation @Tara et @Prince

Edwin

le 26 août 2020.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.