RE: L’évêque a béni/bénit le buis des Rameaux

Répondu

Bonjour,

Pourquoi écrit-on béni et non bénit dans la phrase suivante  » À la fin de la cérémonie, l’évêque a béni le buis des Rameaux.« ? (phrase tirée des exercices du Projet Voltaire)

J’aurais écrit instinctivement sans le t, mais si j’ai bien compris, on rajoute un t si l’objet a été la cible d’une consécration, ce qui me semble être le cas ici.

Est-ce que le rituel n’est pas assez « sérieux » pour cela?

Merci d’avance.

Neocrest Débutant Demandé le 19 août 2021 dans Conjugaison
4 Réponses

Bonjour,

Il convient de ne pas confondre le passé simple (il bénit), le passé composé (il a béni) et l’adjectif, qui comporte effectivement deux formes (béni/bénit) selon que l’on parle ou non d’un objet ayant fait l’objet d’une consécration.

Dans le cas qui vous occupe, c’est le passé composé qui est utilisé; « il a béni » est donc parfaitement correct.

GeorgeAbitbol Grand maître Répondu le 19 août 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.