RE: Il avait pu

Bonjour,

Est-ce que “il avait très bien pu surgir” est correct dans le contexte d’une supposition? Il s’agit de voisins qui essayent de comprendre comment un aigle a pu voler une poule de leur jardin.

“Pour Cédric, il semblait peu probable qu’il ait pu piquer au-dessus des toits du village où le passage d’un rapace d’une telle envergure ne serait pas passé inaperçu. En revanche, il avait très bien pu surgir des campagnes en vol rasé et accomplir un virage à quatre-vingt-dix degrés avant de disparaître avec sa proie.”

Merci!

Paul65 Érudit Demandé le 30 avril 2020 dans Général
2 Réponses

Quant à moi, je ne trouve rien à redire à votre choix du plus que parfait qui s’intègre dans un texte écrit au passé. On accepte aussi sans problème le subjonctif présent qui se substitue la plupart du temps au subjonctif imparfait (qui est tombé en désuétude).

Pour Cédric, il semblait (imparfait)peu probable qu’il ait pu (remplaçant la forme subjonctif imparfait qu’il eût pu) piquer au-dessus des toits du village où le passage d’un rapace d’une telle envergure ne serait pas passé inaperçu conditionnel passé). En revanche, il avait très bien pu (plus que parfait marquant un retour en arrière)surgir des campagnes en vol rasé et accomplir un virage à quatre-vingt-dix degrés avant de disparaître avec sa proie.”

Dans il avait très bien pu :
Ce qui marque l’hypothèse est le verbe « pouvoir ».
Les deux adverbes, dont l’un (très) renforce l’autre (bien) sont là pour augmenter l’idée de probabilité.
Le plus que parfait se comprend dans le jeu des temps du passé.

Tara Grand maître Répondu le 1 mai 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.