RE: Est-il correct de dire… ?

Bonsoir, j’ai remarqué que j’utilisais beaucoup une formule et je doute qu’elle soit grammaticalement correcte.
Par exemple quand je veux dire : »Je pense que ça ne dépend pas du fait qu’il soit ou non gentil » ; J’écris « Je pense que ça ne dépend pas de la contingence du fait qu’il soit gentil ». Est-ce que la seconde phrase rejoint dans sa signification, celle de la première phrase ?
Est-ce que le mot « contingence » est ici bien employé ?

PierreCaillou Débutant Demandé le 3 août 2020 dans Général
4 Réponses

Ce message en réponse à cette question de Edwin :
C’est possible que l’on dise « je ne crois pas qu’il viendra » par habitude mais cela ne représente pas la grammaire française correcte.
Le fait qu’on le dit (dise) de temps en temps ne veut pas dire que c’est correct.
Sinon, pourquoi ces livres de grammaire française disent tous la même chose?
——-
Je voudrais préciser ceci :
Une langue est en perpétuelle évolution, transformation : ce qui est correct au XXIème siècle était incorrect au moyen-âge.
Il y a une grammaire normative, qui dit ce qui est correct ou incorrect à une époque donnée : cette grammaire est essentielle, elle permet à la langue une stabilité suffisante pour qu’elle ne dérive pas au point que grands-parents et petits-enfants ne se comprennent plus.
Il y a aussi une grammaire descriptive : celle-ci observe ce qui se dit et comment la langue évolue. Cette grammaire ne dit pas comment on doit parler, elle observe et montre comment les locuteurs natifs s’expriment. On peut dire qu’il s’agit d’un point de vue de chercheur.
Cette grammaire est importante parce qu’elle donne de la souplesse et surtout parce qu’elle ne nie pas l’évolution de la langue, ses transformations qui ne sont pas forcément négatives, qui au contraire, peuvent être un enrichissement.
Voilà pourquoi, Edwin, les livres de grammaire (normative) disent tous la même chose.
Et voici pourquoi cela n’empêche pas les locuteurs natifs de déroger à cette norme avec, et pourquoi pas, un nouvel avantage, en donnant à la langue une nouvelle nuance, des nouvelles ressources.
(On pourrait débattre -mais ce n’est sans doute pas le lieu ici-  sur les changements qui affectent la langue : ils ne vont pas tous dans le sens d’un enrichissement. On est en train de perdre, par exemple, les subjonctifs imparfait et passé -et certaines nuances qu’ils pouvaient traduire-, le passé simple ne s’emploie plus guère que dans les récits écrits, alourdissant les emplois du passé composé qui le remplace très souvent)

Tara Grand maître Répondu le 4 août 2020

Bonjour et merci

Ah OK…je l’ai mal conjugué, le subjonctif

Edwin

le 4 août 2020.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.