RE: Des maçonnes pas très franches…

Répondu

Bonjour à tous,

Travaillant sur un texte consacré à la franc-maçonnerie, je me pose la question suivante: pourquoi diable le féminin de franc-maçon est-il franc-maçonne et non franche-maçonne ? Et pourquoi le féminin pluriel donne-t-il franc-maçonnes (sans s à franc) alors que le masculin pluriel donne francs-maçons ?

https://www.dictionnaire-academie.fr/article/A9F1547

Merci d’avance 🙂

GeorgeAbitbol Grand maître Demandé le 31 août 2021 dans Question de langue
3 Réponses

Les mystères de la langue française, vous savez bien George, tout n’est pas toujours très logique dans notre merveilleuse langue.

Ma théorie : pour ne pas créer de confusion avec les ouvrières sincères ?
Plus sérieusement, peut-être parce qu’il ne s’agit pas ici de franchise mais de liberté ? (cela introduirait une nuance trompeuse)
Personnellement, je suis contre la féminisation des noms de métiers par exemple, et je ne trouve pas que ce combat soit si féministe que ça………..
Pour ce qui est de votre exemple, je trouve « franches-maçonnes  » vraiment très laid, (et d’ailleurs « franc-maçonnes  » encore plus, et encore moins logique !) mais ça n’engage que moi.

À ce propos, que dites-vous du fait que « franc-tireur » n’existe qu’au masculin ?
Pourtant, je suis sûre que ne serez pas tenté de parler de « toutes ces franches-tireuses« , n’est-ce pas ?

CATHY LÉVY Grand maître Répondu le 31 août 2021

Merci Cathy pour votre réponse !

Franc a effectivement ici le sens de libre, et non de sincère… mais même pris dans ce sens, le féminin de ce terme reste franche (1). Selon certaines hypothèses, c’est d’ailleurs ce sens qui donnerait son nom à la région Franche-Comté (2). (Il est intéressant d’ailleurs de noter que la manière de désigner les habitants de cette région qualifiée de franche répond au même modèle que franc-maçon – un Franc-Comtois, des Francs-Comtois; une Franc-Comtoise, des Franc-Comtoises.)

Pour ce qui est de la féminisation des noms de métiers, n’étant pas directement concerné, je ne me permets par principe pas de donner mon avis. Mais pour répondre à votre question sur les francs-tireurs, les femmes ayant longtemps été écartées de la chose martiale, il est somme toute logique que ce terme n’existe qu’à la forme masculine; mais si l’on désire évoquer les femmes ayant combattu dans les rangs des FTP – Francs-Tireurs & Partisans, mouvement de la Résistance française (3) – il ne me semblerait ni illogique ni déplacé que l’on parlât de franches-tireuses, quand bien même ce n’est pas le terme en vigueur.

(1) https://www.dictionnaire-academie.fr/article/A9F1524
(2) https://www.claviere.fr/le-jura/la-franche-comte/
(3) http://histoire-et-genealogie.over-blog.com/2015/06/les-francs-tireurs-et-partisans-francais-6.html

le 31 août 2021.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.