RE: COI et question « d’où? »

Bonjour,

« Ce thé délicieux venait du Népal » : dans mon cahier d’exercices « du Népal  » est considéré comme complément d’objet indirect. Je ne comprends pas cette réponse…
Pouvez-vous m’éclairer ? Pou moi c’est un complément circonstanciel de lieu…

Merci beaucoup !

AnnBj Membre actif Demandé le 24 avril 2020 dans Général
6 Réponses

Bonjour,

Il est vrai que la grammaire traditionnelle analyse ce complément comme un complément circonstanciel de lieu. Et d’ailleurs, venir est effectivement traditionnellement classé intransitif.
En revanche, la nouvelle grammaire l’analyse comme un complément (indirect) de verbe. Et d’ailleurs ce verbe est effectivement classé transitif indirect par la nouvelle grammaire*. Malheureusement la terminologie n’est pas fixée, et selon les auteurs, on va trouver différentes dénominations :

Complément de verbe = terme le plus général + vision syntaxique.
Complément indirect de verbe = terme un peu moins général, indique que le complément n’est pas construit directement = est introduit par une préposition.
Complément essentiel de lieu / locatif = on ajoute une notion sémantique.

Et puis certains auteurs nomment ces compléments des COI, même si la notion d’objet est présentement complément perdue.

 

*Il y a un outil intéressant à ce titre, c’est le dictionnaire Usito qui prend en compte les principes établis par la nouvelle grammaire et on voit que venir de y est bien indiqué transitif indirect:

C V. tr. indir.GT  (avec un complément de lieu indiquant l’origine du déplacement) venir de.

phil-en-trope Grand maître Répondu le 24 avril 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.