RE: chavirer

Répondu

J’ai une question au sujet du verbe chavirer : je sais qu’un bateau chavire, donc se retourne, mais l’usage qui en est fait ici me perturbe :
Mais moi j’étais sûre de ce que je voyais, de ce que je ressentais. L’instinct maternel. Je n’avais jamais vraiment compris ce que ces mots signifiaient. Désormais ils me chavirent de justesse et de réalité. L’instinct maternel, c’est voir ce que les autres ne peuvent pas voir, c’est ressentir au plus profond de soi la variation de l’autre.

Je ne fais pas référence à la définition qu’en donne l’auteur, mais si quelqu’un peut me faire chavirer, au sens figuratif, est-ce que des mots aussi ?

Je vous remercie de vos explications.

Zully Grand maître Demandé le 16 février 2019 dans Question de langue
4 Réponses

Bonjour Zully.

Les deux sens  figurés de chavirer selon le Grand Robert :

« (1833,in D. D. L.). FigÉmouvoir, perturber (qqn). Renverser, retourner. Cela m’a chaviré.—  (Aup. p.). J’en suis tout chaviréému, retourné.

© 2017 Dictionnaires Le Robert – Le Grand Robert de la langue française »

« Fig. S’abîmer, sombrer. Son esprit, son cœur chavirèrent de douleurAvoir le cœurl’estomac chaviré. Barbouiller.

© 2017 Dictionnaires Le Robert – Le Grand Robert de la langue française »

Je ne vois pas pourquoi des mots ne pourraient pas émouvoir ou perturber qqn. , donc le chavirer.

Prince Grand maître Répondu le 16 février 2019
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.