RE: Adjectif dérivé de Sisyphe

Répondu

Bonjour à tous, amis très chers,

Je cherche un adjectif dérivé du nom Sisyphe. Je trouve « sisyphéen » et « sisyphesque » dans le Wiktionnaire (1), et « sisyphique » dans le dictionnaire de TV5 Monde (2), mais rien dans les dictionnaires de référence. Auriez-vous une suggestion ?

Merci d’avance 🙂

(1) https://fr.wiktionary.org/wiki/sisyphéen
https://fr.wiktionary.org/wiki/sisyphesque

(2) https://langue-francaise.tv5monde.com/decouvrir/dictionnaire/s/sisyphique

GeorgeAbitbol Grand maître Demandé le 9 septembre 2021 dans Question de langue
1 Réponses
Meilleure réponse

Bonjour,

Sur les trois suffixes, deux sont neutres et le 3e – esque – est connoté (souvent péjorativement, mais aussi éventuellement laudativement).

Les deux neutres sont sémantiquement proches, si je m’en tiens à la définition du TLFi (suis pas allé voir ailleurs), il y a une petite nuance :

éen (-ien) signifie l’origine / l’appartenance

ique  signifie ce qui est relatif à / propre à

Parfois il semble qu’un seul de ces deux derniers ait été retenu par l’usage (exemple : baudelairien – *baudelairique) , parfois on trouve les deux (en plus de la forme connotée) : c’est le cas pour Botticelli.

    • BOTTICELLESQUE, BOTTICELLIEN, IENNE, BOTTICELLIQUE, adj.

Qui appartient à l’univers pictural du peintre italien Botticelli ou qui le rappelle.

Il faudrait faire une analyse des emplois en contexte pour voir s’il existe une nuance de sens ou des différences de collocation entre les deux formes.

phil-en-trope Grand maître Répondu le 9 septembre 2021

Merci beaucoup cher phil-en-trope pour cette réponse détaillée !

J’aurais tendance à écarter « sisyphesque », non seulement à cause de la connotation que vous indiquez, mais également – de manière totalement subjective – pour des raisons purement esthétiques.

Quant aux deux autres termes, si l’on s’en tient aux définitions du TLFi que vous rapportez (et si j’ai bien compris), « sisyphéen » se rapporterait au Sisyphe originel, celui de la mythologie (« le crime sisyphéen » ou « le rocher sisyphéen », par ex.), tandis que « sisyphique » serait plus approprié dans le cadre d’une expression faisant référence à ce mythe de manière imagée (« mon employeur me demande d’accomplir des tâches sisyphiques », par ex.).

le 9 septembre 2021.

De rien, cher GeorgeAbitbol, 🙂

Quant à votre remarque concernant sisyphéen vs sisyphique, ça a l’air pas mal ce que vous dites, mais je pense qu’il y a trop de contre-exemples pour valider cette hypothèse :

hymnes homériques
pensée socratique
chants ossianiques
système ptolémaïque
platonique encore qui à une époque un peu révolue était synonyme de platonicien (voir le TLFi).

Le TLFi indique :  Oppos. a) -ien/-ique. Le suff. -ique ne s’accole que rarement à des noms propres et surtout pour former des adj. à partir de noms d’auteurs, ainsi aristotélique*/aristotélicien*, machiavélique*/machiavélien*, platonique*/platonicien*, plutonique*/plutonien*, sadique*/sadien*

Ce serait intéressant de voir quelles sont les raisons (historiques ? euphoniques ? sémantiques, malgré tout ? autre ?) qui pourraient expliquer cette différence de fréquence.

le 10 septembre 2021.

Merci beaucoup pour ces précisions !

J’ai fait une rapide recherche pour les deux termes avec la fonction « rechercher dans les livres » de Google: il semblerait que « sisyphéen » soit plus souvent utilisé que « sisyphique ». (Et pour l’anecdote, la recherche avec « sisyphique » donne comme premiers résultats les Tusculanes de Cicéron, dans lesquelles ce terme, en latin, signifie « et de Sisyphe » (« Tenlarem etiam summi regis, qui maximas copias duxit ad Trojam, et Ulyssis, Sisyphique prudentiam » ).

Je crois en fin de compte que ma préférence va à « sisyphéen ».

Merci encore pour votre aide 🙂

le 11 septembre 2021.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.