RE: Accord de « tel »

Pourquoi l’accord au masculin singulier de « tel » dans cet article paru hier ?
« La moitié des aidants ne se reconnaît pas comme tel »
https://actu.fr/bretagne/pontivy_56178/morbihan-la-moitie-des-aidants-ne-se-reconnait-pas-comme-tel_45754402.html

Anonyme Débutant Demandé le 20 octobre 2021 dans Accords
11 Réponses

@Tara, tout dépend de la logique qui sous-tend la construction « se reconnaître comme » : logique d’exclusion, de mutualité ou d’individualité ?

Une femme est enceinte. Deux hommes se disputent la paternité du bébé. Ces deux hommes se reconnaissent comme le père du bébé. Logique d’exclusion : chacun des deux hommes se reconnaît comme étant le père du bébé, à l’exclusion de l’autre.
Les athlètes sélectionnés pour les Jeux Olympiques se reconnaissent comme les meilleurs. Logique de mutualité : chacun se reconnaît et reconnaît les autres comme faisant partie des meilleurs.
La moitié des aidants ne se reconnaît pas comme aidant. Logique d’individualité : on parle d’un groupe de personnes considérées (vu de l’extérieur) comme aidants, mais à l’intérieur de ce groupe, il y a une certaine quantité de personnes (la moitié) qui disent à propos d’elles-mêmes « je ne me reconnais pas comme aidant ». On ne demande pas à ces personnes ce qu’elles pensent des autres, chacune d’entre elles ne fait qu’exprimer une opinion à propos d’elle-même. Ergo : « La moitié des aidants ne se reconnaît pas comme tel ».

Ghost Maître Répondu le 21 octobre 2021

Votre exemple :  Ces deux hommes se reconnaissent comme le père du bébé –> ces deux hommes se reconnaissent comme tel
Oui mais :
Ici le nom repris par « tel » , « le père du bébé » est un singulier. Il est normal que tel, qui le remplace soit un singulier.
Dans :
La moitié des aidants ne se reconnaissent pas comme —
C’est « aidants, pluriel, qui est repris par cet adjectif (qui a d’ailleurs des allures de pronom).

Dans mon raisonnement, je m’en tiens à la syntaxe.

le 25 octobre 2021.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.