Tout… que : subjonctif ? indicatif ?

Répondu

Le subjonctif est-il obligatoire dans l’emploi suivant : « Tout habile qu’il soit, il ne peut réussir. » Ne pourrait-on dire : « Tout habile qu’il est… » ?

jean bordes Grand maître Demandé le 11 janvier 2016 dans Question de langue
Ajouter un commentaire
1 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Bonjour,

L’indicatif, le mode le plus employé, sert normalement dans la plupart des propositions indépendantes, et principales pour affirmer, nier, ou interroger.
Il exprime, en principe, la certitude, la probabilité, la déclaration , la pensée, le jugement.
Il s’emploie avec cette valeur dans un grand nombre de subordonnées introduites par que. Par exemple dans les subordonnées d’opposition ou de restriction (après tandis que , tout…que , au lieu que). Dans cette locution tout est invariable.

Tout princes que vous êtes, vous n’en êtes pas moins hommes.

Tout Picard que j’étais, j’étais un bon apôtre.*

Par analogie avec quelque …que on trouve parfois cette locution  avec le subjonctif

Tout redoutable cependant que soit un pareil rival, je suis peu disposé à en être jaloux.**

Tout novices que nous fussions dans la pratique de la mer…***

Le fait que tout… que , construit jadis avec l’indicatif, se construise souvent avec le subjonctif, sans que l’expression ait aucunement changé le sens, prouve qu’il ne faut pas trop attacher d’importance à la définition toujours fort arbitraire des modes.

Remarque:

Dans cette locution tout  varie devant un nom féminin commençant par une consonne. Il en va de même avec un adjectif.

Toute femme qu’elle est
Toutes raisonnables qu’elles sont. 

https://books.google.fr/books?id=hnwPAAAAYAAJ&pg=PA640&lpg=PA640&dq=tout+…que+indicatif+ou+subjonctif+?&source=bl&ots=M7OQi88LCU&sig=bj3n9HzUCJSiWbhBa-vMtEntnwc&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwir8uvzqqTKAhVDPBo

Consulter N°  XV page 472

Voir aussi  LBU  page 1452 § 955   12e édition  

* les  Plaideurs ─  Acte I – ScèneI ─J. Racine.
** Mademoiselle de Maupin ─ Th. Gautier ─https://fr.wikisource.org/wiki/Page:Gautier_-_Mademoiselle_de_Maupin_(Charpentier_1880).djvu/165
** * Graziella ─ A. de Lamartine  ─https://books.google.fr/books?id=XncNCwAAQBAJ&pg=PT19&lpg=PT19&dq=tout+novices+que+nous+fussions+dans+la+pratique+de+la+mer&source=bl&ots=Uc55Gaoe8K&sig=OOqGTeBEV12zt9kpuPcnBw3T-pQ&hl=fr&sa=X&ved=0ah

 

czardas Grand maître Répondu le 12 janvier 2016

Mon idée était que l’on employait l’indicatif, suivant l’usage classique toujours vivant, ou, presque aussi souvent et de plus en plus, le subjonctif, par analogie avec quelque… que.

Vous avez parfaitement répondu à ma question et de manière complète, je vous en félicite et je vous en remercie.

le 13 janvier 2016
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.