Reconnaître « tout » adjectif / adverbe –

Répondu

Bonjour. J’ai réalisé un exercice autour de « tout » et ses variantes. J’ai fait quelques erreurs, cependant la personne en charge de la correction refuse de répondre à mes questions et de me donner une explication qui me permettrait de ne plus en commettre.
Pourriez-vous m’aider s’il vous plait ?
Voici les questions soumises à ma formatrice :

« (…) la pensée est tout au service de la vérité et de la vertu ».

Je pense que 2 options étaient possibles. J’ai considéré ce « tout » comme un adverbe : la pensée est « entièrement » au service… Pourquoi ai-je faux ?

« l’art de l’orateur n’est bon que s’il sait être tout sagesse et tout vertu »

je le comprends comme : « entièrement / pleinement sagesse et entièrement / pleinement vertu », c’est pourquoi je donne à « tout » la valeur d’un adverbe… je ne comprends pas pourquoi mon raisonnement est erroné, s’il l’est.

« Comment vivre en toute harmonie ? » Je considère ici « tout » comme un adverbe : « entièrement en harmonie », j’écris donc « comment vivre en tout harmonie ? ». Le h n’est pas aspiré car on peut dire l’harmonie, nul besoin d’ajouter un « e » donc.

On peut aussi considérer « toute » comme un adjectif (l’harmonie entière), mais est-ce faux de le vouloir considérer adverbe ?

JenniferW Débutant Demandé le 13 mars 2017 dans Accords
Ajouter un commentaire
12 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Bonjour JenniferW,

Votre raisonnement est bon.

Quand vous pouvez remplacer tout par pleinement, complètement, il s’agit bien de l’adverbe.

L’adverbe peut modifier un adjectif (ou un participe passé) et l’accord se fait selon la règle que vous connaissez, rappelée par Jean Bordes.
L’adverbe peut qualifier un nom. le nom tient lieu d’adjectif. La règle est la même que précédemment.

Mais si tout, adverbe, est suivi de à ou de + nom, et se rapporte à un nom ou pronom féminin singulier, on fait généralement accorder tout. (Dictionnaire Larousse des difficultés de la langue française)
Il est tout à son travail -> elle est toute à son travail. (à distinguer de elle est toute à vous qui correspond à une passion amoureuse)

-« la pensée est tout au service de la vérité et de la vertu » = la pensée est complètement au service de la vérité et de la vertu.
Il s’agit bien de « tout » adverbe.
Mais tout, qui  se rapporte à la pensée, féminin singulier, est suivi de à + service, donc accord.
la pensée est toute au service de la vérité et de la vertu 

– « l’art de l’orateur n’est bon que s’il sait être tout sagesse et tout vertu « 
Il s’agit également de tout adverbe  (on peut le remplacer par entièrement), est suivi d’un nom qu’il qualifie, mais sans la préposition à ou de. Dans ce cas on applique la règle de l’accord de tout adverbe, devant des noms féminins commençant par une consonne, donc accord en genre et en nombre.
l’art de l’orateur n’est bon que s’il sait être toute sagesse et toute vertu

« Comment vivre en toute harmonie ? »
Là il s’agit de tout adjectif, qu’on peut remplacer par « complète »et qui s’accorde avec le nom.
Comment vivre en toute harmonie

PhL Grand maître Répondu le 13 mars 2017

« si tout, adverbe, est suivi de à ou de + nom, et se rapporte à un nom ou pronom féminin singulier, on fait généralement accorder tout »
C’est ce que j’avais pressenti (j’étais gêné par le non-accord) mais je ne le savais pas.

le 13 mars 2017.
Ajouter un commentaire

Je ne suis qu’une grammairienne amatrice donc je ne garantis pas mes réponses, mais j’ai envie de m’essayer à l’exercice avant d’obtenir la réponse des Grands Maîtres.
Dans la première je suis d’accord avec vous, tout est un adverbe. La pensée est entièrement au  service de…
Dans la deuxième je suis hésitante mais je pense aussi qu’il s’agit d’adverbes : l’art de l’orateur est entièrement sagesse, le tout ne se réfère pas à toutes les formes de sagesses. Sachant que sur cette phrase c’est réellement le sens des mots qui me fait trancher, et non la construction.
Dans la troisième par contre je vois un adjectif. Pour construire la phrase avec tout adverbe, il faudrait à mon sens le déplacer sur le modèle de la première : comment vivre tout en harmonie ? Mais : comment vivre en toute harmonie ?

Pascool Érudit Répondu le 13 mars 2017
Ajouter un commentaire

Bonjour,

À lire

« (…) la pensée est tout au service de la vérité et de la vertu »   ──►    « (…) la pensée est  entièrement  au service de la vérité et de la vertu »

Tout adverbe donc invariabilité.

Comment vivre en toute harmonie ?  ──►    Comment vivre en parfaite harmonie ?

Tout adjectif donc accord avec harmonie.

czardas Grand maître Répondu le 13 mars 2017
Ajouter un commentaire

Il convient de distinguer tout adjectif et tout adverbe.

• Quand tout est adjectif, il s’accorde avec le nom qu’il précède :

Au singulier, il signifie entier ou n’importe que:
Elle a visité toute l’Espagne (l’Espagne entière).
Tout homme est présumé innocent (n’importe quel homme).
Il est parti toute la semaine (la semaine entière).

Au pluriel, il équivaut à la totalité de, à l’ensemble de :
Il aimerait rassembler tous ses amis (l’ensemble de ses amis).
Elle a prévenu toutes ses collaboratrices (l’ensemble de ses collaboratrices).

• Quand tout est adverbe, il a le sens de « complètement, entièrement, tout à fait », il est invariable :
Ce garçonnet est tout sale.
Ces enfants sont tout tristes.
Cette fillette est tout heureuse.

Tout varie cependant en genre et en nombre lorsqu’il est placé devant un adjectif féminin commençant par une consonne ou par un aspiré :
Elle est toute rouge de honte.
Elle est rentrée de vacances toute hâlée.
Ces personnes sont toutes honteuses.
La crinière de ce lion était toute hérissé.

On écrira alors :
« […] la pensée est toute au service de la vérité et de la vertu » (tout entière))
« l’art de l’orateur n’est bon que s’il sait être toute sagesse et toute vertu » (tout placé devant une consonne) «
« Comment vivre en toute harmonie ?  » (en entière harmonie)

jean bordes Grand maître Répondu le 13 mars 2017
Ajouter un commentaire

Bonjour à tous les trois et merci pour vos réponses… Hélas, vous me proposez des avis divergents !
J’ai moi aussi le manuel dont ces règles sont extraites, Jean Bordes, je vous remercie toutefois.
Ma question est en réalité plus une question de compréhension des mots peut-être :

Je comprends cette phrase :
« […] la pensée est tout au service de la vérité et de la vertu »
comme : la pensée est entièrement au service de la vérité et de la vertu,
Je souhaite savoir si cette manière de comprendre la phrase est bonne ou erronée. Si elle est erronée, pourquoi, car si je commets l’erreur ici je risque de recommencer, je souhaiterais donc un moyen de ne plus commettre l’erreur. Si l’on ne peut pas dire entièrement ici, je voudrais une explication 🙂 Quelqu’un a une suggestion ?

Pourquoi ne peut-on pas dire : « l’art de l’orateur n’est bon que s’il sait être pleinement sagesse et pleinement vertu » ?
Pardonnez moi d’insister, je ne comprends pas pourquoi tout ne peut pas être un adverbe.

JenniferW Débutant Répondu le 13 mars 2017
Ajouter un commentaire

• Vous avez raison : on peut remplacer tout par entièrement  pour avoir « la pensée est tout au service de la vérité et de la vertu ».
Cependant, je ne crois pas que ma proposition soit fausse, on peut l’interpréter ainsi : « la pensée est TOUTE au service de la vérité et de la vertu. » (tout entière)
Je vois là une ambiguïté.

• Là n’est pas la question. Bien sûr que l’on peut remplacer par pleinement et que tout (toute) est adverbe.
Mais je renouvelle ma réponse :  tout varie en genre et en nombre lorsqu’il est placé devant un adjectif féminin commençant par une consonne ou un h aspiré.
On écrira donc :
« l’art de l’orateur n’est bon que s’il sait être toute sagesse et toute vertu. »

jean bordes Grand maître Répondu le 13 mars 2017
Ajouter un commentaire

Un très grand merci, à tous pour vos réponses, et plus particulièrement à PhL qui a dissipé totalement le brouillard dans lequel je flottais ! J’étais tellement focalisée sur le fait que « tout » soit ou un adverbe ou un adjectif (car on me donnait faux, dans la correction de mon exercice, lorsque je le notais adverbe) que j’avais laissé un peu trop de côté les règles, qui effectivement expliquent avec logique pourquoi l’adverbe prend finalement son « e » bien mérité 🙂 . A présent tout est bien clair dans mon esprit et je vais même recopier ce message dans mon cahier, car je me reposerai probablement la question un jour !

Une dernière question,

si l’on ne peut pas remplacer « tout » par « entièrement », mais que l’on peut le remplacer par « entièrement en », cela fausse-t-il bien le raisonnement, doit-on bien ce restreindre à remplacer « tout » par un adverbe seul pour tester la phrase ?

JenniferW Débutant Répondu le 13 mars 2017
Ajouter un commentaire

Si vous évoquez la forme « tout en », cela se complique encore.

Tout en avec un nom pluriel est invariable : des arbres tout en fleurs, des vêtements tout en laine.

Avec tout en et un nom féminin singulier, l’accord est possible : une veste tout ou toute en cuir.

Mais dans tout en pleurs et tout en larmes, tout est  invariable.

PhL Grand maître Répondu le 13 mars 2017

Je pense qu’elle parle plutôt de sa troisième phrase, dans laquelle elle pensait que tout était un adverbe car elle le remplaçait par « entièrement en » :
« vivre en toute harmonie » devenait « vivre entièrement en harmonie » .
Si « tout » peut se remplacer sans changer le sens par « entièrement », c’est qu’il s’agit d’un adverbe. Ce qu’elle demande c’est s’il l’on peut utiliser « entièrement en » de la même manière pour reconnaître l’adverbe ; ou si c’est une erreur, et qu’il faut se restreindre à permuter avec « entièrement » seul.

le 14 mars 2017.
Ajouter un commentaire

Merci beaucoup pour votre réponse PhL, très instructive ; cependant Pascool – que je remercie – a raison et a parfaitement résumé ma pensée, beaucoup mieux que moi-même d’ailleurs ^^.  Pourriez-vous répondre à cette question, afin que je sois certaine d’adopter le bon raisonnement ?
Un grand merci à tous.

JenniferW Débutant Répondu le 14 mars 2017

J’avais mal compris votre question.

Vous devez essayer de remplacer « tout » par complètement ou entièrement sans changer l’ordre des mots, sinon vous risquez de vous tromper.

Vivre en toute harmonie = vivre en complètement harmonie ? NON

La difficulté peut apparaître lorsque « tout » précède un nom.
Il peut être adverbe et le nom a valeur d’adjectif (dans ce cas le nom n’est pas précédé d’un déterminant) ou il peut être adjectif qualifiant le nom (qui sera précédé ou non d’un déterminant). Devant un nom, vous pouvez parfois remplacer « tout » par entièrement sans que cela vous choque.

Elle a visité toute l’Espagne  = elle a visité entièrement l’Espagne ! Mais aussi elle a visité l’Espagne entière !

Quand le nom est précédé d’un déterminant, vous pouvez en conclure qu’il s’agit de « tout » adjectif, et ne pas essayer de le remplacer par entièrement.

Peut-être que quelqu’un a une autre proposition.

le 14 mars 2017.
Ajouter un commentaire

Bonsoir PhL, je vous remercie encore de tout cœur, vos explications sont d’une grande clarté et me sont réellement utiles. Encore merci pour tout. 🙂 Bonne soirée !

JenniferW Débutant Répondu le 14 mars 2017
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.