Question d’accord de participe passé

«Si moi, j’avais eu ce sentiment lors de mon premier accouchement, d’avoir égaré ces mémoires, je les retrouvais à vitesse grand V comme si elles m’’avaient toujours habitées. Elles m’avaient en effet toujours habitées.»

Habitées ici, j’hésite à l’accorder avec m’ ou avec elles. Merci!

adelune Membre actif Demandé le 13 mars 2018 dans Accords
Ajouter un commentaire
8 réponse(s)
 

Bonsoir Adelune et les autres, pour moi il n’y a aucun problème d’emploi des temps dans la phrase initiale, le si n’exprimant pas une hypothèse mais une opposition : si [alors que] je pensais les avoir perdues, [en fait] je les retrouvais maintenant… Les deux imparfaits sont parfaits 😉 , il n’y a aucune raison ici d’employer d’autres temps ou modes, sauf à vouloir modifier le sens de la phrase

Concernant les virgules, outre ce qui a été dit fort justement par Pascool, il faut soit supprimer la virgule après accouchement, soit en ajouter une avant lors de.

ChristianF Grand maître Répondu le 13 mars 2018

Nos concordances des temps ne… concordent décidément pas !

le 15 mars 2018.
Ajouter un commentaire

Elles m’avaient en effet toujours habitée. Avec l’auxiliaire avoir, le participe passé s’accorde avec le COD s’il est placé avant lui : elles avaient toujours habité qui ? moi, c’est-à-dire ici m’. Comme le contexte indique clairement que moi est ici féminin, il faut donc un e final. C’est évidemment la même chose avec la fin de la phrase qui précède : (…)  comme si elles m’avaient toujours habitée.

Cela dit, cette première phrase est bancale au niveau du mode et du temps des verbes employés et – peut-être seulement parce que je n’ai pas bien compris – par l’usage du mot mémoires  (ne voulez-vous pas plutôt parler de souvenirs ?). Pourriez-vous expliquer davantage ce que vous voulez dire ?

jbambaggi Grand maître Répondu le 13 mars 2018
Ajouter un commentaire

Merci beaucoup!

Il s’agit d’un texte d’une auteure, qui utilise le mot mémoires dans un sens imagé. C’est une tournure personnelle stylistique qu’elle conserve au fil de plusieurs de ses textes, je préférai donc lui laisser.

adelune Membre actif Répondu le 13 mars 2018
Ajouter un commentaire

Bien que je ne comprenne pas bien la phrase et même si vous ne voulez pas intervenir trop lourdement sur le texte, il faut peut-être  au moins mettre le verbe retrouver au conditionnel : Si (…) j’avais eu ce sentiment (…), je les retrouverais (…).

jbambaggi Grand maître Répondu le 13 mars 2018
Ajouter un commentaire

Je crois que le sens de sa phrase est plutôt:

«Alors que j’avais eu le sentiment d’avoir égaré ces souvenirs (…), je les retrouvais aujourd’hui à vitesse grand V»

C’est pourquoi je ne suis pas sûre que le conditionnel soit pertinent. Qu’en pensez-vous?

adelune Membre actif Répondu le 13 mars 2018
Ajouter un commentaire

En tout cas, il ne faut pas l’imparfait je les retrouvais. Même le passé simple (je les retrouvai) serait mal venu à cause de la présence de aujourd’hui. Mieux vaut : (…) je les ai aujourd’hui retrouvés.

jbambaggi Grand maître Répondu le 13 mars 2018
Ajouter un commentaire

Le «aujourd’hui», c’est moi qui l’ai ajouté pour vous aider à saisir le sens que l’auteure souhaitait donner à sa phrase, mais il est simplement sous-entendu.

Merci beaucoup de m’aider dans l’approche de ce texte. Il y a en effet beaucoup de travail à faire, mais comme la reformulation est très limitée, c’est contraignant.

adelune Membre actif Répondu le 13 mars 2018
Ajouter un commentaire

Peut-être que la modification de la question (le aujourd’hui enlevé) permet une autre analyse. Selon le contexte, l’imparfait et le passé simple peuvent être aussi corrects que le passé composé.
Ces mémoires, je les retrouvai à vitesse grand V. Cette formule laisse penser à un phénomène quasi instantané, entre deux contractions du second accouchement par exemple.
Ces mémoires, je les retrouvais à vitesse grand V. C’est en train de se passer, dans de la narration au passé, donne l’idée d’une certaine durée du phénomène.
Ces mémoires, je les ai retrouvé(e)s à vitesse grand V. C’est un fait antérieur terminé.

J’aurais personnellement enlevé le « moi » de la première phrase, mais si vous ne souhaitez pas modifier plus que nécessaire, j’ajouterais au moins une virgule. « Si, moi, j’avais eu… »

Pascool Grand maître Répondu le 13 mars 2018
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.