L’article « la »

Répondu

La loi a des règlements et ce n’est pas une personne pour avoir ses réglements. Dans la phrase qui suit, « la » se réfère à « loi »?  au sport ? Et où serait le pléonasme  si on mettait « sa » ?

C’est la dure loi du sport, et ce qui en fait toute la beauté.

Merci d’avance pour les explications.

Zully Maître Demandé le 17 mars 2017 dans Question de langue
Ajouter un commentaire
2 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Bonjour,

La phrase que vous citez est correcte.

Il faut noter, comme vous l’avez remarqué, que chaque fois que la possession ne peut se concevoir, il est toujours préférable d’employer en.

Ce travail est pénible, mais un bon salaire en sera la récompense ──►( et non sera sa récompense, le travail ne possédant pas la récompense)

J’ai vu la Tour Eiffel à Paris en voici la photo ──► ( et non voici sa photo , un monument ne possédant pas une photo )

http://alafortunedumot.blogs.lavoixdunord.fr/tag/pl%C3%A9onasme+grammatical

Dans cette phrase :  « C’est bien joli, le découpage, mais il faut d’abord réfléchir à ce qu’on y met dedans. »
y et dedans constituent le pléonasme.
Il fallait dire :

  « C’est bien joli, le découpage, mais il faut d’abord réfléchir à ce qu’on y met. »
ou
 « C’est bien joli, le découpage, mais il faut d’abord réfléchir à ce qu’on met dedans. »

czardas Grand maître Répondu le 17 mars 2017

Mille fois merci ! J’ai compris. Effectivement, la phrase est correcte (je n’avais pas de doute), mais je n’arrivais pas à en trouver la raison – et voilà que j’utilise le en et le la dans cette dernière phrase. – Votre explication me la rend vivante et je lis la phrase avec conscience. Merci !

le 17 mars 2017.
Ajouter un commentaire

Bonjour, « la » est effectivement l’article défini de « loi ». Pour ce qui est du pléonasme, il viendrait de la répétition sous-entendue dans le « en » qui marque déjà la possession :
ce qui en fait toute la beauté  =   ce qui fait toute la beauté de la loi du sport
On ne pourrait pas dire  : ce qui fait sa beauté de la loi du sport.
Si vous enlevez le « en », le possessif devient alors possible :
C’est la dure loi du sport, et ce qui fait toute sa beauté.

Pascool Érudit Répondu le 17 mars 2017
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.