Avoir des soucis

Cela me dépasse quelques fois et n’arrive pas à trouver l’explication:
– Pas de souci;
– Il a eu des soucis lors de son voyage.
C’est dans le sens « problème »
J’ai plutôt l’usage:
– Se faire du souci pour quelque chose;
– Être en souci:
– Avoir souci de quelque chose.
Dans le sens: être tracassé ou s’inquiéter.
Qu’en est-il?

Zully Amateur éclairé Demandé le 10 janvier 2017 dans Question de langue
Ajouter un commentaire
2 réponse(s)
 

Bonjour,

Vous serez sans doute moins angoissé et moins perturbé après avoir pris connaissance de ce lien

Ainsi vous n’aurez aucune difficulté à jouer avec les sens de ce mot et moins d’inquiétude à employer ce nom qui vous laisse parfois perplexe.

czardas Grand maître Répondu le 10 janvier 2017

J’ai été bien contente de lire, grâce au lien que vous m’avez indiqué, l’expression « se faire du mouron »; je ne l’avais pas mentionnée pensant que c’était uniquement employé en Suisse,

Mon inquiétude (pas réellement une angoisse…, plutôt un agacement) naissait du fait de l’emploi que d’autres personnes en font. Me voilà renseignée! Je retourne sur le site indiqué!

Merci!

le 10 janvier 2017.
Ajouter un commentaire

Le substantif « souci » désigne en effet deux états d’esprit différents :

– Une inquiétude, un embarras : état d’esprit de quelqu’un qui s’inquiète pour quelqu’un ou quelque chose.
« avoir du souci », « se faire du souci », « sans souci », « donner du souci…

– Une préoccupation : c’est l’état d’esprit d’une personne qui s’intéresse à une activité, qui souhaite atteindre un objectif. Mais cette préoccupation n’inquiète pas.
Le plus souvent « souci » est au singulier.
« avoir le souci de »
mais aussi : « avoir d’autres soucis en tête », « sans souci de », « c’est le dernier de mes soucis »…

PhL Grand maître Répondu le 10 janvier 2017
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.