alentour, alentours, à l’entour, aux alentours…

Bonjour,

La phrase est la suivante : « Après s’être attelé à ce village, nous aimerions faire venir des habitants des communes alentour. »
Vous l’aurez compris, plusieurs hésitations peuvent se poser :  » des communes aux alentours », « des communes des alentours », « des communes à l’entour…

Merci de votre aide

Ajouter un commentaire
6 réponse(s)
 

Bonjour,

Alentour signifie « aux environs» , « tout autour »

Pierre jeta ses regards alentour pour s’assurer qu’il était seul.
On apporte sur la table la bonne soupe qui fume et nous nous asseyons alentour. Yves à ma gauche, Anne à ma droite.

Alentours signifie « lieux circonvoisins». Il n’a pas de singulier et doit être précédé de l’article. Il peut s’employer avec un complément.

J’ai visité les alentours de la ville.
Les alentours de ce château sont magnifiques.

Quant à « à l’entour » ou « à l’entour de » ce sont des locutions qui ont vieilli. On les remplace par autour ou autour de.

Dans la fable de La  Fontaine  « Le lion et le Moucheron» le vers « Fait résonner sa queue à l’entour de ses flans» s’écrirait  maintenant  « Fait résonner sa queue autour de ses flans.»

Dans votre phrase on peut aussi dire : […] les habitants des communes avoisinantes.

czardas Grand maître Répondu le 20 mars 2017
Ajouter un commentaire

Vous ne pouvez pas mélanger « nous » et « on » dans une même phrase.

Vous pouvez écrire :
« Après S‘être attelé à ce village, ON AIMERAIT… »
OU BIEN
« Après NOUS être atteléS à ce village, NOUS AIMERIONS… »

De plus, « ON » appartient plutôt à l’expression orale. À l’écrit, il est préférable d’utiliser la deuxième tournure.

Malgré tout, le verbe « s’atteler » est inapproprié ici.
On s’attèle à une tâche, à un travail de longue haleine, on attèle un animal de trait à un véhicule, mais vous ne pouvez pas vous « atteler » à un village, cela n’a pas de sens.

De plus, si vous dites « après nous être occupés de ce village », on attendrait en deuxième partie de phrase « nous aimerions nous occuper des communes voisines ».
Ici, il faudrait plutôt écrire :
« UNE FOIS QUE nous nous serons occupés de ce village, nous aimerions attirer les habitants des communes voisines ».

CATHY LÉVY Grand maître Répondu le 20 mars 2017
Ajouter un commentaire

Waouh ! Merci Cathy pour cette leçon ! C’est un point de langage auquel je n’ai jamais prêté attention. Il est vrai que j’utilise le verbe « atteler » dans le sens de la tâche, sous-entendue ici. J’ai cependant une question sur la 1ère tournure proposée : le « S » de « s’être attelé » ne peut-il pas sous-entendre le « NOUS » ?  Ou c’est toujours le « ON » qui serait sous-entendu ? Exemple : « Après s’être lavés, mes frères et moi avons lu un livre. »

onfaitunjeu Débutant Répondu le 20 mars 2017

Mes frères et moi = nous

Il faut donc écrire : « Après NOUS être lavés, mes frères et moi avons lu un livre. »

Mais vous écrirez :

« Après s’être lavés, mes frères  ont  lu un livre. »

le 20 mars 2017.

Je n’ai rien à ajouter à la démonstration très claire et explicite de Czardas, que je salue bien amicalement, au passage !

le 20 mars 2017.

Merci.

Il est regrettable que vos interventions, toujours pertinentes, soient épisodiques.

le 20 mars 2017.

C’est vrai que je ne consacre plus beaucoup de temps à Question Orthographe… Un peu débordée ces derniers temps… Mais je ne vous abandonne pas tout à fait, promis !

le 21 mars 2017.
Ajouter un commentaire

Un grand merci à tous les deux, et particulièrement à czardas pour ce dernier exemple très clair. Un véritable piège que cette règle !  Tellement sournois que j’ai du mal à comprendre la règle. Celle-ci semble isoler une particularité avec  l’utilisation de « NOUS ».

Si je comprends bien, je pourrais alors écrire au féminin singulier, « Après S‘être lavée, Cathy a lu un livre. »  Ce qui démontrerait  cette particularité sur le « NOUS », mais je n’en suis pas certain.

onfaitunjeu Débutant Répondu le 21 mars 2017
Ajouter un commentaire

Dans le même sujet, question qui anime notre équipe de correctrices : dans la locution « [nom de ville] et alentour(s) », « alentour(s) » est-il un nom dont le déterminant « ses » aurait été élidé, ou un adverbe ? Les deux orthographes sont-elles possibles?

Par exemple : « à Bordeaux et alentour[s] » … s ou pas de s dans ce cas-là?

Bigorzazou Débutant Répondu le 15 juin 2017
Ajouter un commentaire

Personnellement, je me bats sans cesse contre ce que j’appelle « le jargon de bureau« , qui pollue pas mal notre langue au quotidien.

Cela vient, à l’origine, de l’écriture des rapports et comptes rendus en style télégraphique.
Les élisions de toute sorte ont fini par forcer la porte et entrer dans le langage professionnel, puis dans le langage courant.

Ainsi, on ne sait plus dire que « H-24« , au lieu de 24 heures sur 24, ou pire encore « 24-7« , au lieu de « 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 ».
On retrouve, dans les entreprises, des appellations de postes qui écorchent les yeux et les oreilles, comme « Attachée clients » (avec une connotation très gênante…), au lieu de « Attachée de clientèle ».
On utilise « échanger » comme un verbe intransitif, et donc  à mauvais escient.
Exemple : « j’ai échangé avec notre client ».
Vous avez échangé des points de vue théoriquement, ou des idées.
Mais exprimé ainsi, on est en droit de se demander si vous avez échangé vos situations, vos vies, …..

Je ne vous parle pas de « démarrer » mis à toutes les sauces, alors qu’on ne peut démarrer que ce qui comporte un moteur, ou « débuter » employé comme un verbe transitif…
Plus personne ne daigne utiliser le verbe « Commencer« , qui pourtant est transitif et s’emploie à bon escient pour tout ce qui ne comporte pas de moteur.

Ou encore « finaliser » employé à tout bout de champs, parce qu’on s’imagine que c’est plus chic que « terminer, finir, fignoler« … alors qu’en réalité cela signifie « déterminer une finalité, un but, un objectif » !

Alors pour en revenir à votre question, que ce soit à l’écrit ou à l’oral, à mon sens les bonnes tournures sont
[VILLE] et SES alentours
OU BIEN
À Bordeaux, et DANS SES alentours.

 

CATHY LÉVY Grand maître Répondu le 17 juin 2017
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.